Navigateurs Internet : L'expérience utilisateur et la mobilité sont au cœur de la bataille

Publication: Mis à jour:
NAVIGATEURS INTERNET
DR
Imprimer

Chrome, Safari, Vivaldi, Opera, Firefox, ou Edge, quel navigateur choisir pour surfer rapidement et en toute sécurité ? Les arguments en faveur des uns ou des autres ne manquent pas. Certains, apportent en plus d’une personnalisation en fonction de l’usager, une meilleure protection de la vie privée des internautes. Selon Digital Trends le "bon navigateur" est celui qui "fournit tout ce que vous voulez, où vous le souhaitez".

Loin devant les autres navigateurs Internet, Chrome représente plus de 63% de part de marché sur les ordinateurs portables et de bureau. Selon un comparatif établi par le site Digital Trends (DT), Google Chrome est le "meilleur". "Omniprésent et pour une bonne raison", explique DT, Chrome dispose d’un ensemble de "fonctionnalités robustes", d’une "intégration complète du compte Google", et d’un "écosystème de développement dynamique et une suite fiable d'applications mobiles".

Un des arguments en faveur de Chrome, selon DT, c’est qu’il offre "la meilleure intégration mobile disponible ". "Avec une application mobile disponible sur toutes les plates-formes majeures, il est facile de synchroniser vos données entre plusieurs périphériques. Connectez-vous à votre compte Google sur un périphérique et vous récupérez tous vos signets Chrome, vos données sauvegardées et vos préférences. C'est une fonctionnalité standard que vous pouvez trouver sur d'autres plates-formes, mais l'intégration de Chrome est inégalée", explique encore Digital Trends.

Le comparatif de Digital Trends n’en est pas moins séduit par les autres navigateurs.il considère Mozilla Firefox comme "le meilleur du reste", même s’il "n'a pas vieilli gracieusement". Firefox "est toujours un navigateur rapide et fiable", avec un "catalogue approfondi d'extensions et de personnalisations d'interface utilisateur", mais "ce n'est pas aussi rapide qu'une installation propre de Chrome et l'intégration mobile n'a pas suivi dans les temps". Explications : "Prenez l'application Firefox mobile et vous pourrez partager des signets entre les périphériques, mais vous devez vous inscrire à un compte Firefox et gérer les paramètres entre les plates-formes n'est pas aussi transparent que pour Chrome".

Selon DT, en tant que navigateur principal, Firefox "n'offre pas autant de fonctionnalités que Chrome". L’avantage de l’ancienneté de Firefox fait qu’il fonctionne mieux que Chrome sur "certaines applications Web anciennes".

Opéra : Une alternative attrayante à Chrome

Également un "ancien navigateur", Opera "partage une grande partie de l'ADN de Chrome". "Les deux navigateurs sont construits sur le moteur Chromium de Google et, par conséquent, ils ont une expérience utilisateur très similaire. Les deux comportent une URL/barre de recherche hybride, et les deux sont relativement légers et rapides".

Les différences entre les deux peuvent être constatées "lorsque vous commencez à regarder les fonctionnalités intégrées d'Opera". En effet, "là où Chrome s'appuie sur un écosystème d'extension pour fournir aux utilisateurs de la fonctionnalité, Opera dispose de quelques autres fonctionnalités forgées directement dans le navigateur lui-même".

Quelques exemples : "Opera dispose d'un "Stash" intégré pour la sauvegarde des pages à lire plus tard" et ne nécessite pas une inscription à un "compte Pocket ou Evernote" pour enregistrer une page pour une lecture ultérieure. "De même, Opera dispose également d'un menu de numérotation rapide qui met toutes vos pages visitées le plus souvent dans un seul endroit. Chrome offre la même fonctionnalité, mais seulement sur un nouvel onglet vide". "Opera a une apparence unique et combine certaines des meilleures fonctionnalités de Firefox et Chrome", ajoute Digital Trend.

Edge le préféré de… Microsoft

Si le nouveau navigateur Edge de Microsoft "ressemble à Internet Explorer 11 en plus "esthétique", il continue d’être "le navigateur Windows 10 par défaut" mais avec "nouvelles fonctionnalités spécifiques à la plate-forme, comme le support de son AI-assistant Cortana".

Mais Edge a un "support d'extension relativement mince et ne permet pas une grande personnalisation". S’il a une "certaine capacité à gérer les favoris et les paramètres entre les PC, vous devrez rechercher des solutions tierces pour synchroniser avec un périphérique Android (Google) ou iOS (Apple)".

Quant au navigateur Vivaldi, il offre une expérience utilisateur "unique". Exécuté pour "la première fois", l’utilisateur est guidé par un "processus d'installation qui définit votre navigateur d'une manière qui vous convient". "Vous pouvez choisir d'afficher les onglets et la barre d'adresse, afficher les onglets du navigateur en haut de la page ou dans un panneau latéral séparé".

Cependant, selon Digital Trends, Vivaldi est "limité à l'utilisation sur un PC du bureau" (Windows 10, Mac OS et Linux), ou sur tablettes Windows. Il est également destiné "aux utilisateurs chevronnés, de sorte que beaucoup de gens peuvent se sentir confus la première fois avec son vaste choix d'options".

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.