Plus de 35.800 commerçants réquisitionnés pour l'Aïd El Fitr

Publication: Mis à jour:
ALGIERS SHOP
Customers pass packets of pasta stacked on shelves in a DESPAR Italia supermarket, part of the Spar International group, in Rome, Italy, on Monday, July 23, 2012. Italy shipped in 7.3 million tons of wheat last year, making the country the third-biggest importer of the grain after Egypt and Algeria, according to figures from the Geneva-based International Trade Centre. Photographer: Andrey Rudakov/Bloomberg via Getty Images | NurPhoto via Getty Images
Imprimer

Le nombre de commerçants réquisitionnés pour l'Aïd El Fitr sera de 35.876 (contre 33.776 en 2016), afin d'assurer aux citoyens un approvisionnement régulier en produits alimentaires et services de large consommation durant cette fête, a indiqué mercredi le ministère du Commerce dans un communiqué.

Cette permanence concerne 4.745 boulangers, 22.833 commerçants dans l’alimentation générale, fruits et légumes et 8.145 dans des activités diverses, précise la même source.

Des unités de production seront aussi concernées par la permanence de l'Aïd El Fitr. Il s'agit de 453 unités de production composées de 131 laiteries, 282 minoteries et 40 unités de production d'eaux minérales.

Pour le suivi de la mise en oeuvre de ce programme de permanences élaboré par le ministère du Commerce, 2.142 agents de contrôle seront affectés à travers l'ensemble du territoire national, ajoute le communiqué.

Rappelant l'adhésion habituelle des commerçants en vue d'assurer l'approvisionnement de la population durant les fêtes nationales et religieuses, le ministère du Commerce appelle les commerçants réquisitionnés à contribuer massivement à la réussite de cette opération.

L'application de la permanence des commerçants pendant les fêtes légales nationales et religieuses a commencé en 2012 suite à l`amendement de la loi 04-08 fixant les conditions de l`exercice des activités commerciales, par l`introduction d`une disposition obligeant les commerçants à assurer une permanence durant ces fêtes.

Cette loi prévoit des sanctions, des amendes et même des poursuites judiciaires à l'encontre des récalcitrants.

Ainsi, la loi 13-06 relative aux conditions d`exercice des activités commerciales prévoit la fermeture des locaux commerciaux pour une durée d’un mois assortie d`une amende allant de 30.000 à 00.000 DA contre les contrevenants.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.