Le biologiste marocain Adnane Remmal remporte le Prix de l'inventeur européen 2017

Publication: Mis à jour:
REMMAL
EPO
Imprimer

RÉCOMPENSE - "Le simple fait d'être nominé est un miracle pour un petit chercheur marocain comme moi", déclarait modestement en avril dernier au HuffPost Maroc Adnane Remmal, professeur de biologie à l'université Sidi Mohamed Ben Abdellah de Fès. Et c'est une nouvelle consécration aujourd'hui à Venise, puisque le chercheur vient de remporter le prix du public lors de la cérémonie de remise du Prix de l'inventeur européen 2017.

Le professeur Remmal a recueilli le plus grand nombre de voix du public lors d'un vote en ligne. "Les votes en faveur d’Adnane Remmal confirment l’importance de sa contribution à la lutte contre la résistance de plus en plus forte des bactéries aux antibiotiques", a déclaré Benoît Battistelli, Président de l'Office européen des brevets (OEB). "Il a montré que les antibiotiques traditionnels et les huiles essentielles naturelles pouvaient être combinés pour décupler leurs effets. Avec son travail, il contribue largement à développer la recherche pharmaceutique dans son pays natal, le Maroc", a poursuivi le président de l'OEB.

Mise sur le marché attendue d'un médicament 100% marocain

Afin de lutter contre la résistance de certaines bactéries aux antibiotiques, un phénomène qui inquiète de plus en plus l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le chercheur marocain a mis au point une nouvelle méthode pour renforcer les antibiotiques avec des huiles essentielles. Si Adnane Remmal trouve en 2005 un "business angel" prêt à financer son dépôt de brevet, ce n'est qu'en 2015 que le chercheur mène ses premiers tests cliniques sur des patients atteints d'infections urinaires, avec l'aide du laboratoire pharmaceutique marocain Sothema qui a accepté d'investir pour transformer le principe actif découvert par Remmal en médicament. Les essais seront concluants: "Après un traitement de six jours, l'urine des patients ne contenait plus aucune bactérie", expliquait au HuffPost Maroc le chercheur, qui espère la mise sur le marché cette année de ce premier médicament 100% marocain.

La trouvaille lui avait déjà valu le Prix de l'innovation pour l'Afrique en 2015. Avec le prix du public qui lui a été remis aujourd'hui pour cette 12e édition du Prix de l'inventeur européen, Adnane Remmal a su se distinguer parmi 15 autres finalistes en recevant le plus grand nombre de voix sur plus de 119.000 votes enregistrés, soit deux fois plus que l'année passée (56.700).

Près de 600 invités issus de la politique, des affaires, du secteur de la propriété intellectuelle et de la recherche ont assisté à cette 12e cérémonie, inaugurée par le président de l'OEB, Benoît Battistelli, et le ministre italien du Développement économique, Carlo Calenda.

eob

Les lauréats du Prix de l'inventeur européen 2017

Industrie
Jan van den Boogaart et Oliver Hayden (Pays Bas/Autriche):
"Test sanguin informatisé pour détecter le paludisme"

Recherche
Laurent Lestarquit, José Ángel Ávila Rodríguez, Günter W. Hein, Jean-Luc Issler et Lionel Ries (France, Espagne, Allemagne, Belgique):
"Précision du système de navigation par satellite européen Galileo"

Petites et moyennes entreprises (PME)
Günter Hufschmid (Allemagne):
"Super-éponge contre les déversements de pétrole"

Prix du public
Adnane Remmal (Maroc):
"Stimuler l'action des antibiotiques grâce aux huiles essentielles"

Œuvre d'une vie
Rino Rappuoli (Italie):
"Vaccins contre des maladies mortelles fondés sur la génomique"

LIRE AUSSI: