La Tunisienne Haida Abdennabi, première pilote d'avion civil d'origine arabe en Allemagne (VIDÉO)

Publication: Mis à jour:
Imprimer

La première pilote d’avion civil d’origine arabe en Allemagne est Tunisienne. Elle s'appelle Haida Abdennabi. Dans une interview accordée à la chaîne allemande DW dans sa version arabe, Haida est revenue sur son parcours et son amour pour le pilotage.

Ayant décroché brillamment son baccalauréat en Tunisie, Haida a décidé de suivre ses études universitaires en Allemagne. Elle a choisi d'être ingénieur en aérospatiale. "J'étais une élève brillante" a-t-elle lancé. Elle a, par la suite, travaillé pour le géant de l'aéronautique européen Airbus à Toulouse dans le développement software et le contrôle des satellites dans leurs orbites.

Et c'est là que Haida a découvert sa passion pour l'aéronautique après une expérience de 10 ans au sein d'Airbus. "Le pilotage n'était qu'une passion pour moi"a-t-elle dit. "C'était un rêve d'enfance, ou plutôt c'était le rêve de ma mère" a-t-elle ajouté en souriant.

En effet, Haida a ouvert ses yeux dans le monde des avions et des aéroports. Depuis son plus jeune âge, elle passait des heures à observer et à découvrir ce métier, avec son père qui était contrôleur spatial, sans pour autant penser un jour qu'elle serait pilote. "Ma mère voulait qu'un de ses fils devienne pilote. C'est peut-être mon amour fort envers maman qui m'a poussé à faire ce métier" a-t-elle enchaîné.

Son choix de changer de métier et de basculer vers celui de pilote n'était pas une décision facile. "C'est l'une des décisions les plus difficiles que je n'ai jamais prise" a-t-elle martelé.

Après des heures et des heures d'études et le diplôme en poche, elle devient la première femme pilote d’origine arabe en Allemagne aux commandes d’un Boeing 737.

Mariée et mère d’un enfant de cinq ans, Haida assure quotidiennement entre 2 à 4 vols, soit 20 dessertes aériennes par semaine, et ce dans l'ensemble des pays européens, des pays d'Asie et d'Afrique du nord. "On s'envole massivement vers le Maroc, mais pas encore la Tunisie"a-t-elle précisé.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.