Le ministre des Finances par intérim annonce un prêt de 500 millions de dollars de la Banque Mondiale comme appui au budget de l'État

Publication: Mis à jour:
FADHEL ABDELKEFI
FETHI BELAID/AFP/Getty Images
Imprimer

Alors que le FMI vient d'autoriser le versement de la deuxième tranche d'un prêt de 2,9 milliards de dollars alloué à la Tunisie, le ministre de l’Investissement et de la Coopération internationale et ministre des Finances par intérim Fadhel Abdelkefi n'a pas caché sa satisfaction.

Présent à Berlin avec le président de la République Béji Caid Essebsi dans le cadre de la Conférence sur le partenariat G20-Afrique, Fahdel Abdelkefi a indiqué que "ces 319 millions de dollars accordés par le FMI ouvrent le champs aux investisseurs étrangers qui attendaient ce signal".

Par ailleurs, "tous les investissements étrangers accordés durant la conférence Tunisia 2020 sont liés aux décisions du FMI" a-t-il rappelé. "On a été en négociations avec le Fonds et hier on a reçu le feu vert de la part de son Conseil d'administration. Ce feu vert ouvre le champs à d'autres investisseurs comme la Banque mondiale, la Banque européenne d’investissement ou encore la Banque africaine de développement et l'Union Européenne" a ajouté Fadhel Abdelkefi.

"Avec ça, on aura complété une grande partie du financement du budget de l'État pour l'année 2017" a-t-il déclaré.

Enfin, le ministre de l’Investissement et de la Coopération internationale et ministre des Finances par intérim a annoncé que la Tunisie recevra de la part de la Banque Mondiale un prêt de 500 millions de dollars comme "appui au budget de l'État".

Le 17 mai 2016, le Conseil des administrateurs du groupe de la Banque Mondiale a approuvé un portefeuille de prêt en faveur de la Tunisie pouvant aller jusqu’à 5 milliards de dollars au cours du prochain quinquennat. Trois jours après, le Conseil d’administration du FMI a approuvé un accord élargi avec la Tunisie au titre du mécanisme élargi de crédit portant sur 2,9 milliards de dollars.

Selon les prévisions du FMI, la dette extérieure atteindrait en 2017 les 30,7 milliards de dollars contre 29,3 milliards de dollars cette année, soit respectivement 71,4% et 69%.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.