Pour Béji Caid Essebsi, avec sa croissance économique la Tunisie est un pays européen (VIDÉO)

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Invité aux travaux de la Conférence sur le partenariat G20- Afrique, qui se déroule les 12 et 13 juin à Berlin en Allemagne, le président de la République Béji Caïd Essebsi y est allé d'un petit trait d'humour sur la situation économique de certains pays africains notamment le Sénégal.

"Tout à l'heure j'ai écouté mon collègue du Sénégal. Il parlait d'une croissance de 7% (au Sénégal). Personnellement si je pense à la Tunisie, je crois que l'on est plus un pays européen qu'un pays africain puisque cette année nous n'avons pu compter que sur 2,4% de croissance et c'est déjà énorme" a affirmé Béji Caïd Essebsi à Berlin, sous le regard fermé des autres chefs d'États.


La croissance économique au Sénégal devrait atteindre 6,8%
en 2017 après n'avoir cessé d'augmenter au cours des dernières années et notamment la mise en place par le président Macky Sall du Plan sénégal émergent (PSE).

Selon le FMI et la Banque centrale de Tunisie, la croissance devrait s'établir à 2,3% pour l'année 2017.

Cela représente plus du double par rapport à l'année 2016 où la croissance économique s'est situé aux alentours de 1%, en deçà des attentes de 1,5% prévu initialement.

Béji Caid Essebsi dit-il vrai?

Le taux de croissance des pays de l'Union européenne a atteint 1,9% lors du premier trimestre 2017.

Cependant si on compare pays par pays, la Tunisie se retrouverait bien mieux que de nombreux pays: La France atteint péniblement 0,3% de croissance, l'Italie est à 0,2%, l'Allemagne sera aux alentours de 1,5% en fin d'année 2017, la Belgique atteindra elle les 1,7%.

L'Espagne fait cependant mieux avec un taux de croissance de 3,2% en 2016 et surfe sur la même tendance en 2017, idem du côté du Luxembourg où la croissance pourrait atteindre 4% en 2017.

La Tunisie en queue de peloton en Afrique?

Si avec les 2,3% des croissances prévus par le FMI, la Tunisie arrive à faire beaucoup mieux que de nombreux pays européens, qu'en est-il face aux pays africains?

Commençons par l'Algérie où selon les perspectives de la Banque Mondiale, le taux de croissance ralentira à 2,9% en 2017. Idem en Égypte où il ralentira à 4%. Au Maroc, celui-ci bondira à 4% selon la Banque Mondiale. Quant à la Mauritanie, il se situera aux alentours de 4,2%.

Cependant ces prévisions de croissances restent loin d'un grand nombre de pays africains comme le Djibouti où le taux de croissance estimé est à 7% pour 2017, du Sénégal où il est de 6,8%, 8% pour la Côte d'Ivoire, 10% en Ethiopie...

Par ailleurs de nombreux pays connaissent une croissance plus faible que celle de la Tunisie, voire même une contraction de la croissance. Celle-ci est estimée 0,8% en 2017 pour l'Afrique du Sud par exemple.

Le Nigeria connaitra même une contraction de sa croissance de 1,5% en 2017 selon les prévisions.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.