Le ministère de la Communication vérifiera l'authenticité des informations pour l'obtention de la carte

Publication: Mis à jour:
MINISTRE DE LA COM
Twitter/ministère de la communication
Imprimer

A peine installé, le nouveau ministre de la Communication, Djamel Kaouane, a décidé de vérifier l'authenticité des documents fournis pour ouvrir droit à la carte du journaliste professionnel.

Selon le communiqué diffusé le 11 juin par l'Agence de presse Algérienne (APS), un audit sera effectué par le ministère de la Communication pour vérifier l'authenticité des informations ayant servi à faire valoir la qualité du journaliste professionnel. Une entreprise, affirme la même source, qui permettra "d'éviter" que la carte de journaliste professionnel "ne se trouve entre les mains d'indus détenteurs".

Installé en juillet 2014, la commission nationale provisoire chargée de la délivrance de la carte nationale de journaliste professionnel est composée de 13 membres, dont onze 11 journalistes issus des secteurs privé et public.

Devant recenser l`ensemble des journalistes professionnels en vue de la délivrance de la carte de journaliste professionnel, la commission en question a écarté d'emblée la journalistes de la presse online sous prétexte que les textes des médias en ligne n'étaient toujours pas promulgués.

Le ministère de la communication...communiquera

Le ministère a indiqué qu'il avait procédé dans le cadre de sa communication institutionnelle qui se déroule hors événement médiatisée à "une innovation qui devrait conforter" l'ensemble des acteurs médiatiques, ce du fait de "la grande fluidité" qu'elle confère à la circulation de l'information.

Le ministère a précisé qu'il "suffit désormais d’ouvrir le site institutionnel du ministère de la Communication, ou d’aller sur la page Facebook

qui duplique le site, ou encore sur Twitter, qui annonce la mise à jour informationnelle et rétablit le lien avec la source, pour accéder aux dernières informations émises par le ministère.

Le ministre de la Communication a désigné, en outre, le directeur du quotidien la Nouvelle république, Abdelwahab Djakoune, en sa qualité de membre du jury du prix du président de la République du journaliste professionnel dans sa troisième édition, en tant que représentant de la presse privée, suite au décès de l'ancien membre, le directeur du quotidien La tribune, Ahcen Bachir-Cherif.

La troisième édition du prix du président de la République du journaliste professionnel, comptant pour l'année 2017 portera sur le thème de "la préservation de l'environnement, clé de bien-être public et de bonheur social".

Ce prix qui sera décerné à l'occasion de la célébration de la Journée nationale de la presse, le 22 octobre prochain compte cinq catégories relatives aux informations écrite, télévisuelle et radiophonique, la presse électronique et l'illustration.

Annoncé par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika à l'occasion de la journée mondiale de la presse, le 3 mai 2015, le prix a été institué la même année par décret présidentiel, "en signe de reconnaissance au valeureux parcours des journalistes algériens durant la guerre de libération et d'appui aux efforts des professionnels de la presse nationale qui contribuent à la promotion du droit du citoyen à une information objective et crédible".

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.