Elections législatives françaises: au 1er tour, le raz-de-marée se confirme pour En Marche!

Publication: Mis à jour:
MACRON
French President Emmanuel Macron visits the STX Les Chantiers de l'Atlantique shipyard site in Saint-Nazaire, western France, May 31, 2017. REUTERS/Stephane Mahe | Stephane Mahe / Reuters
Imprimer

LEGISLATIVES 2017 - En marche avant toute, même si c'est sans enthousiasme. En dépit d'une abstention record pour des élections législatives, où moins d'un électeur sur deux s'est déplacé pour aller voter au premier tour de scrutin, le président français Emmanuel Macron a remporté le premier volet de son pari, son parti La République en marche (LREM) se classant nettement en tête des suffrages exprimés.

Selon les premières estimations Ipsos Steria pour France Télévisions, Radio France, LCP, RFI-France 24 et Le Point, les candidats du parti présidentiel alliés à ceux du Modem remportent 32,2% des voix, loin devant l'alliance Les Républicains-UDI (21,5%). Le Front national se classe troisième avec un score décevant de 14%, suivi par La France insoumise de Jean-Luc Mélenchon (11%). Le Parti socialiste subit quant à lui une défaite historique mais moins forte qu'annoncée avec 10,2% des suffrages au premier tour d'un scrutin législatif. Le PCF et EELV ne dépassent pas 3%, le parti souverainiste Debout la France plafonne à 1%.

Vers une très large majorité absolue pour En Marche!

La forte abstention limitant le nombre de triangulaires et d'élections dès ce dimanche, les projections en sièges en vue du second tour accentuent l'avance de LREM qui, sauf coup de théâtre, devrait remporter une très large majorité absolue à l'Assemblée nationale. Toujours selon Ipsos Steria, l'alliance LREM-Modem pourrait obtenir entre 390 et 430 députés dimanche prochain alors que le seuil requis pour gouverner n'est que de 289.

Les projections de l'institut Kantar Sofres sont encore plus favorables à la majorité présidentielle qui table sur un minimum de 400 députés pour LREM et le Modem.

Les Républicains et l'UDI devraient quant à eux se partager entre 85 et 125 sièges. Le Parti socialiste et ses amis pourraient obtenir entre 20 et 35 députés. Pénalisés par le scrutin majoritaire à deux tours, la France insoumise (entre 11 et 21 élus avec le PCF) et surtout le Front national (entre 3 et 10) ne sont pas assurés de pouvoir constituer un groupe parlementaire.

Pour le FN, c'est une déception: la barre des quinze députés pour former un groupe avait longtemps constitué un objectif minimal, certains cadres frontistes rêvant même d'une cinquantaine d'élus. A la présidentielle, la dirigeante frontiste avait en effet dépassé les 50% dans 45 circonscriptions au second tour.

LIRE AUSSI: Elections législatives françaises: Leila Aïchi et M'jid El Guerrab en tête pour la 9e circonscription