3 ingénieurs, dont un Marocain, créent des programmes de réalité virtuelle à visée thérapeutique

Publication: Mis à jour:
HEALTHY MIND VR
Trois ingénieurs inventent un casque de réalité virtuelle à vocation thérapeutique. | Healthy Mind VR
Imprimer

INVENTION - C'est un projet qui pourrait révolutionner la prise en charge des patients ayant à subir de lourds traitements ou opérations. Trois jeunes ingénieurs de 23 ans, Reda Khouadra, Timothée Cabanne et Malo Louvigné, ont créé un des programmes de réalité virtuelle à vocation thérapeutique, Healthy Mind VR.

Les chemins des trois jeunes hommes se sont croisés sur les bancs de l'école. "Nous sommes trois ingénieurs qui se sont rencontrés lors de leurs études et qui partagent le même désir de mettre la technologie et leurs compétences au service de la santé", soulignent les ingénieurs sur leur site. En octobre 2016, ils commencent à travailler sur Healthy Mind VR. Mais c'est en février qu'ils se lancent complètement dans leur projet.

Réduire l'anxiété et augmenter la tolérance à la douleur

Avec ce nouveau système, ils veulent réduire l'anxiété et augmenter la tolérance à la douleur en immergeant les patients dans un monde virtuel. "Les patients sont immergés sur une île, décomposée en 5 zones qui ont chacune leur thématique. Le patient va pouvoir se déplacer, interagir avec les personnages. On a aussi intégré des jeux cognitifs pour faire travailler la mémoire, par exemple", explique au HuffPost Maroc un des créateurs, Reda Khouadra. Les premières sessions dureront 15 minutes pour aller, au fur et à mesure, jusqu'à 30 minutes de réalité virtuelle. "Nous collaborons avec des thérapeutes et médecins pour l'optimisation des paramètres psychologiques de nos mondes virtuels 3D", nous détaille Reda Khouadra.

Les trois ingénieurs veulent palier les problèmes du système médicamenteux: les traitements médicaux anxiogènes et douloureux, des médicaments inefficaces ou à effets indésirables qui entraînent l'augmentation de la durée de rétablissement ou encore le coût.

Les premiers publics visés sont les patients des cliniques et des hôpitaux. "Nous allons le proposer avant une chirurgie pour réduire l'anxiété, et après la chirurgie pour réduire les douleurs et l'anxiété. Cette technologie s'adresse aux patients atteints de plusieurs maladies comme le cancer", explique Reda Khouadra.

Pour le moment, Healthy Mind VR n'est pas encore disponible dans les hôpitaux, mais cela ne saurait tarder. "Nous avons rendez-vous le 20 juin à Brest pour le présenter à des médecins", ajoute le créateur.

Un domaine encore peu exploité

"Une seule entreprise utilise la réalité virtuelle dans le domaine de la santé, elle est aux Etats-Unis", souligne Reda Khouadra. Les trois jeunes ingénieurs sont donc pionniers en la matière en France. Pour arriver à la création de Healthy Mind VR, ils se sont documentés et ont analysé la réussite de cette technologie.

Sur leur site, ils mettent ainsi en avant une étude clinique réalisée aux États-Unis sur une population d'en moyenne 100 personnes. Cette étude montre que, grâce à cette méthode sur les chirurgies, le traitement des grands brûlés, la chimiothérapie, les douleurs chroniques ou encore les opérations dentaires, l'anxiété est réduite de 63%, et la tolérance à la douleur augmente de 45%.

"Deux entreprises aux États-Unis utilisent la réalité virtuelle pour la réduction de douleur", précise Reda Khouadra. "C'est une nouvelle technologie, il y aura donc forcément des gens suspicieux", prévoit-il toutefois.

Déjà des prix pour Healthy Mind VR

Les trois jeunes ingénieurs ont déjà été primés pour leur innovation. Ils ont remporté le concours RSE, le concours eChallenge, le concours Morpheus Prize et, plus récemment, le concours "100 jours pour entreprendre".

concours

Ils ont aussi remporté le droit d'aller pitcher leur projet à Seattle aux Etats-Unis, auprès de Microsoft. "Nous allons d'abord proposer notre projet en France puis en Europe. Mais si Microsoft choisit d'investir, nous pourrons nous implanter aux Etats-Unis", espère Reda Khouadra.

LIRE AUSSI: