En soutien à Al Hoceima: Une marche nationale réunit 12.000 à 15.000 manifestants à Rabat

Publication: Mis à jour:
RABAT
AIC PRESSE
Imprimer

MARCHE - Des milliers de manifestants ont investi les rues de Rabat, ce dimanche, selon des médias présents sur place. L'appel de nombreux acteurs et organisations associatives et politiques, réclamant la libération des membres du mouvement Hirak détenus, a été entendu. Selon la MAP, qui site des "observateurs", cette marche a réunit 12.000 à 15.000 manifestants.

La marche nationale, qui a démarré vers midi à Bab El Had au centre de la capitale, a peu à peu progressé en envahissant l'avenue Mohammed V. Pour l'instant, la manifestation est pacifique et se déroule sans heurts, à l'exception de l'intervention d'un petit groupe de contre-manifestants scandant "Nous n'avons qu'un seul roi Mohammed VI":

(Source: Samia Errazzouki/Twitter)

Parmi les participants, certains ont arboré des drapeaux amazighs, d'autres ont, eux, sortis celui du mouvement du 20 février.

aic

Des sympathisants de l'organisation islamiste Al Adl Wa Al Ihssan ont également répondu à l'appel de Mohamed Abbadi, leader de la Jamaâ, lui-même originaire de la région d'Al Hoceima. Les femmes de l'organisation islamique ont aussi marché mais en format un groupe séparé de celui des hommes:

(Source: Samia Errazzouki/Twitter)

Des slogans de soutien aux manifestants d'Al Hoceima et à leurs revendications ont été scandés ainsi des appels à la justice sociale. Parmi les manifestants, se trouvent, sans surprise, les parents de Nasser Zefzafi, rapporte LeDesk.

Aux environs de 15h les manifestants ont commencé à se disperser dans le calme devant la gare de Rabat Ville.

L'Istiqlal et l'USFP boycottent

L'Istiqlal et l'Union socialiste des forces populaires (USFP) ont, eux, invité leurs militants à boycotter la marche. Un communiqué du Conseil national de la jeunesse ittihadie a annoncé son refus catégorique de faire partie de cette manifestation, rapporte le quotidien Assabah dans son édition de ce week-end. Les partis de Hamid Chabat et de Driss Lachgar ne participent donc pas à cette marche.

LIRE AUSSI:
Hirak: Entre incitations et boycott, la marche de dimanche divise