Droit à l'éducation, thème de la 6e édition de la Nuit blanche du cinéma et des droits de l'homme

Publication: Mis à jour:
13510806_10154942682178574_705467429709483366_N
Mehdi Ben Khouja/Armcdh
Imprimer

CINÉMA - La sixième édition de la Nuit blanche du cinéma et des droits de l’Homme aura lieu les 16 et 17 juin à Rabat, à l’initiative de l’Association des Rencontres Méditerranéennes du Cinéma et des Droits de l’Homme (ARMCDH) sous le thème "le droit à l’éducation".

La nuit blanche se déroulera vendredi 16 juin sur l’esplanade de la Bibliothèque Nationale du Royaume du Maroc (BNRM) pour aborder ce thème, "un des fondamentaux de la Déclaration internationale des droits de l’Homme (DIDH), ainsi que de la Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE), au vu notamment de l’actualité mondiale et nationale sur cette problématique", indique un communiqué des organisateurs.

La thématique de cette édition sera abordée d’un point de vue cinématographique à travers une veillée de projections où les films s’intéresseront à différentes questions liées à l’éducation et à l’enseignement.

Au menu, six fictions et documentaires

La troisième édition du F’tour Cinéma se déroulera parallèlement aux projections, permettant aux cinéphiles qui le souhaitent de prendre leur repas ramadanesque de fin de journée devant des films.

Au menu, six fictions et documentaires, en courts et en longs-métrages, dont "2020" de Mohamed Said Zerbouh (Maroc), "Las maestras de la republica" de Pilar Perez Solano (Espagne), "Excuse my french" de Omar Salama (Égypte), "La Chine est encore loin" de Malek Bensmail (Algérie), "Salvatore-Questa é la vita" de Gian Paolo Cugno (Italie) et "La vague" de Dennis Gansel (Allemagne).

La Nuit Blanche du cinéma et du droit à l’éducation sera inaugurée vendredi par une soirée de projection de films en plein air, gratuite et accessible au public à partir de 19h00 jusqu’au lever du soleil.

Après le cinéma place au débat

Le lendemain, une table ronde rassemblera experts, acteurs institutionnels et associatifs concernés, souligne la même source, pour débattre du "droit à l’éducation". Le débat invitera ainsi Amina Lamrini Ouahabi, présidente de la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA), Nadia Bernoussi, membre du Conseil supérieur de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique (CESE), Fouad Chafiki, directeur des Curricula et directeur central chargé de la recherche pédagogique au ministère de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique et Phinith Chanthalangsy, philosophe, spécialiste de programme pour les sciences sociales et humaines au bureau régional de l’UNESCO – Maghreb. Le débat sera modéré par Abdellah Tourabi, politologue, journaliste et animateur de l’émission de débat Confidences de presse sur 2M.

La Nuit blanche du cinéma et du droit à l’éducation est un évènement organisé avec l’appui de la Fondation AJIAL pour la promotion des droits de l’Homme, le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO), l’ambassade de France au Maroc – Service de Coopération et d’Action Culturelle (SCAC), l’Entité des Nations Unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes (ONU Femmes), l’Institut culturel italien de Rabat (IIC), l’ambassade d’Italie au Maroc et l’ambassade d’Espagne au Maroc. Elle est également réalisée avec la collaboration avec le Centre Cinématographique Marocain (CCM), la Bibliothèque Nationale du Royaume du Maroc (BNRM) et le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH).

Cette manifestation culturelle est organisée en partenariat avec la Société nationale de la radio et de la télévision (SNRT), HIT RADIO, Maghreb Arab Press (MAP), Radio 2M, Telquel, Sortir Mag et Afk’art, avec la participation d’autres partenaires comme Thé "Mellah" et Sidi Ali.

LIRE AUSSI: