Découvrez le musée Yves Saint Laurent à Marrakech avant son ouverture (PHOTOS)

Publication: Mis à jour:
YVES SL
Le musée Yves Saint Laurent sera installé près du Jardin Majorelle à Marrakech. | Nicolas Mathéus
Imprimer

OUVERTURES - En octobre 2017, deux musées ouvriront leurs portes en hommage au grand couturier français, Yves Saint Laurent. Si l'un d'eux prendra place dans l’hôtel particulier du 5 avenue Marceau, où Yves Saint Laurent a installé sa maison de couture pendant 30 ans (et où réside le siège de la Fondation Pierre Bergé–Yves Saint Laurent), le deuxième, naturellement, sera installé à Marrakech, ville qui a marqué le couturier.

"J’aimerais que dans cent ans, on étudie mes œuvres, mes dessins", disait Yves Saint Laurent. Grâce à l'ouverture de ces deux musées, qui s'adressent autant aux passionnés d’art qu'au grand public, son voeu sera exaucé.

4.000 m2 en hommage au couturier à Marrakech

À Marrakech, le musée Yves Saint Laurent sera installé à proximité du Jardin Majorelle, que le couturier et son compagnon Pierre Bergé avaient acquis en 1980. "Lorsqu’Yves Saint Laurent découvrit Marrakech en 1966, ce fut un tel choc qu’il décida tout de suite d’y acheter une maison et d’y revenir régulièrement. Il est donc parfaitement naturel, cinquante ans après, d’y construire un musée consacré à son œuvre qui doit tant à ce pays. Quant à Paris, est-il besoin de préciser que c’est là qu’Yves Saint Laurent a créé toute son œuvre et bâti sa carrière ?”, souligne Pierre Bergé, son ancien compagnon.

pierre bergé yvsl

Le musée occupera 4.000 m2 découpés en un espace d’exposition permanente, une salle d’exposition temporaire, une bibliothèque de recherche, un auditorium, une librairie et un café.

La salle d'exposition permanente occupera 400 m2, sous une scénographie de Christophe Martin. Elle présentera une retrospective de l'oeuvre du couturier, à travers 50 modèles articulés autour des thèmes le Masculin-Féminin, le Noir, l’Afrique et le Maroc, les voyages imaginaires, les jardins et l’art. Certaines oeuvres ont rarement été montrées au public.

yves sl

La salle d'exposition temporaire accueillera toutes sortes d’expositions sur la mode, l’art, la création contemporaine, l’anthropologie ou encore la botanique. Pour inaugurer cette galerie, l'exposition "Le Maroc de Jacques Majorelle" sera présentée au public avec une trentaine d’œuvres importantes de l’artiste.

jacques majorelle

La galerie de photographies mettra en avant, chaque année, le travail d'un photographe en lien avec l'univers du couturier. Pour l'inaugurer, ce sont les photographies de André Rau, publiées en 1992 dans le magazine ELLE, qui seront mises en avant: "30 ans de la maison de couture à Marrakech".

Un espace de 700 m2 sera aussi consacré à la conservation de toutes ces expositions.

biblio

"Au Maroc, J’ai compris que mon propre chromatisme était celui des zelliges, des zouacs, des jellabas et des caftans. Les audaces qui sont depuis les miennes, je les dois à ce pays, à la violence des accords, à l’insolence des mélanges, à l’ardeur des inventions. Cette culture est devenue la mienne, mais je ne me suis pas contenté de l’importer, je l’ai annexée, transformée, adaptée." Yves Saint Laurent

Le Foyer mettra en avant le travail d'Yves Saint Laurent sur l'univers de la scène. Ses croquis, dessins et photographies réalisés pour le théâtre, les ballets, le music hall et le cinéma seront exposés sur 40 m2.

ysl

Au premier étage, une bibliothèque rassemblera plus de 6.000 ouvrages du 17e au 20e siècle, portant sur le Maroc, son histoire, sa littérature et ses arts traditionnels. Parmi eux, une grande partie qui concerne les études sur les Berbères (Imazighen). Les oeuvres seront consultables sur rendez-vous.

L'auditorium Pierre Bergé sera un lieu capable de se transformer en salle de récital, en espace de conférence ou encore en lieu de projection.

nicolas mathéus

Ouverture: tous les jours sauf le mercredi.
Horaires: 10 heures - 18 heures
Tarif public: 100 DH
Tarif citoyens marocains et résidents étrangers au Maroc: 60 DH
Rue Yves Saint Laurent Marrakech

LIRE AUSSI: