Poursuivi au Brésil pour agression sexuelle présumée lors des JO de Rio, Hassan Saada peut rentrer au Maroc

Publication: Mis à jour:
SAADA
DR
Imprimer

JUSTICE - Hassan Saada peut se réjouir. Le boxeur marocain de 22 ans, poursuivi au Brésil pour agression sexuelle présumée sur deux femmes de ménage au village olympique de Rio, va pouvoir rentrer au Maroc.

La justice brésilienne a autorisé Hassan Saada à quitter son territoire. Le pugiliste a pu récupérer son passeport, confisqué depuis son arrestation en août dernier. Il devrait arriver samedi matin à Casablanca.

"Nous invoquons, depuis la première audience à laquelle j’ai assisté le 16 décembre dernier, de remettre à Hassan Saâda son passeport pour qu’il puisse continuer sa carrière professionnelle, retrouver sa famille au Maroc, tout en restant à la disposition de la justice brésilienne quand celle-ci en fera la demande", a expliqué Nabil Adghoghi, ambassadeur du Maroc à Brasilia, cité par 2M.

Selon lui, la justice brésilienne a statué le 7 juin dernier, à l'unanimité, en faveur de la requête émise par la défense de Hassan Saâda. "Nous avons donc immédiatement entamé les démarches nécessaires. Nous avons récupéré son passeport, nous sommes allés chez la police fédérale et nous avons veillé à ce que tout aille bien au niveau de l’aéroport de Rio de Janeiro", a ajouté l'ambassadeur.

Le boxeur marocain, originaire de Casablanca, avait été arrêté le 5 août dernier pour agression sexuelle présumée sur deux femmes de ménage du village olympique, quelques heures avant la cérémonie d'ouverture des Jeux de Rio 2016.

Il avait été placé dans un premier temps en détention provisoire pour 15 jours, avant d'être remis en liberté en attendant son procès. "Ils m’ont accusé à tort, que Dieu châtie ceux qui font du mal aux autres", avait alors réagi le pugiliste sur les réseaux sociaux, après son arrestation.

LIRE AUSSI: