Deux nouveaux projets solidaires lancés par le roi Mohammed VI à Tit Mellil

Publication: Mis à jour:
LANCEMENT TIT MELLIL
MAP
Imprimer

SOCIÉTÉ - Deux nouveaux projets sociaux ont été lancés, hier jeudi 8 juin, par le roi Mohammed VI à Tit Mellil (province de Mediouna). Les deux projets, d’un coût global de 15 millions de dirhams, consistent en la construction d’un centre médico-psycho-social et d’un centre de formation et d’insertion des femmes et des jeunes. Leur réalisation a été confiée à la Fondation Mohammed V pour la solidarité.

Centre médico-psycho-social

Inscrit au programme socio-médical de proximité pour la région de Casablanca-Settat (2016-2020), le projet du centre médico-psycho-social est le deuxième du genre que réalise la Fondation à Casablanca-Settat, dans le cadre d’un plan. Ce dernier vise à soutenir le secteur médical national, par le renforcement de l’offre médicale existante et par l’amélioration de l’accès aux soins des populations les plus démunies. Le plan a aussi pour objectif l’intégration d’une approche sociale complémentaire dans les mécanismes d’accompagnement des patients et bénéficiaires.

Édifié sur un terrain domanial de 2.851 m2, ce projet, qui verra le jour dans 12 mois, veut pallier au déficit en matière d’infrastructures médicales dédiées à la prise en charge psycho-sociale des personnes instables psychologiquement. Établissement d’accueil et de réhabilitation psycho-sociale, ce nouveau centre compte assurer le traitement des maladies mentales par le développement des capacités relationnelles et d’apprentissage des patients. Ils devront ainsi être plus autonomes, avoir un sens de responsabilité et d’estime de soi.

Le centre comprendra un pôle médical doté de salles de consultations en médecine générale, psychiatrie et psychologie, un pôle communautaire abritant des ateliers de métiers et de coiffure-esthétique, des salles d’éducation physique et de formation, ainsi qu’une unité d’écoute. Une salle de repos, une buvette avec cuisine, une bibliothèque, un espace associatif, et d’autres dépendances administratives et techniques sont également prévus.

Ce projet est le fruit d’un partenariat entre la Fondation Mohammed V pour la solidarité, le ministère de la Santé, l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), le Conseil régional de Casablanca-Settat, et le Conseil provincial de Mediouna. Sa gestion sera assurée par le ministère de la Santé en collaboration avec une association locale spécialisée.

Centre de formation et d’insertion des femmes et jeunes

Mis en place dans le cadre d’une approche participative avec les représentants de la société civile, ce deuxième projet vise à encadrer les femmes et les jeunes de la ville de Tit Mellil. Parmi ses priorités : favoriser l’accès de ces catégories sociales à différents outils et moyens d’intégration sociale et d’insertion professionnelle et améliorer le niveau scolaire et éducatif des enfants bénéficiaires.

D’une superficie de 3.640 m2, ce centre devra contribuera également à l’épanouissement et à la socialisation des personnes cibles à travers des activités culturelles et sociales sur la responsabilisation, la citoyenneté et l’esprit de volontariat, notamment dans l’action associative.

Quant à ses composantes, il sera doté d’un pôle de formation professionnelle des femmes et des jeunes disposant d’ateliers de cuisine-pâtisserie, de stylisme-modélisme, de coiffure-esthétique, de menuiserie aluminium, d’électricité du bâtiment et de peinture-décoration. Des salles de formation en informatique/infographie, en commerce et gestion d’entreprises, et en secrétariat feront également partie du centre.

Ce projet comprendra, par ailleurs, un pôle d’activités scolaires, parascolaires et d’enseignement préscolaire. Des cours d’alphabétisation seront dispensés ainsi que de soutien scolaire. Le centre disposera aussi d’une bibliothèque, d’une aire de jeux pour enfants, d’un terrain omnisports, d’une salle polyvalente, et d’un espace associatif.

Le projet est né d’un partenariat entre la Fondation Mohammed V pour la Solidarité (5 MDH), le Conseil provincial de Mediouna (3 MDH) et l’Office de la Formation professionnelle et de la promotion du travail qui assurera l’encadrement technique des ateliers de la formation professionnelle.

LIRE AUSSI: