À Skikda, les associations à l'affût d'une dynamique sociale constructive

Publication: Mis à jour:
ASSOCIATION SKIKDA
Les étoile de mer/facebook
Imprimer

Dirigé par des vétérans chevronnés et soutenu par de jeunes volontaires, le mouvement associatif à Skikda participe activement à la promotion des atouts de la ville. Leurs projets se structurent principalement autour de l’initiation d’activités de loisir, de protection de l’environnement et de sport.

La floraison de ces associations est une aubaine pour cette ville côtière. À travers l’initiation de diverses activités, celles-ci aspirent à enrichir la vie des citoyens. "L’image promotionnelle d’une région est souvent véhiculée par ses habitants. Si l’on veut développer le tourisme, il faut avant tout faire aimer la destination à ses habitants" estime Baali Abdou, Président du club "Blue Planète Skikda".

C'est ce qui a motivé l’émergence du projet de la société civile à Skikda pour insuffler une dynamique sociétale qui conduira au développement du tourisme.

Environnement

Parmi ces associations le club "Blue Planète Skikda" pour la promotion de différents sports en milieux naturels. Grâce aux efforts des membres de cette association Skikda, devient en 2016 un centre ambassadeur de l’association maritime Française "Longitude181" qui œuvre pour la protection de la nature. Et accueille comme d’autres villes méditerranéennes le "festival de plongée responsable".

"Il s’agit, d’un événement écologique, qui a pour objectif de faire connaitre la plongée sous-marine et sensibiliser le public à la protection du littoral" précise le Président de l’association "Blue Planète Skikda".

a

Cette manifestation qui s'est déroulée dans plusieurs pays simultanément, a été célébré en grande pompe au port de Stora à Skikda au mois de mai dernier. Les plongeurs du club ont animé durant cette journée un programme d’initiation à l’univers maritime et des "baptêmes de plongée" pour des écoliers, relate Baali Abdou.

Afin de donner une pertinence à cet événement, les membres de l’association locale "Ecologica" ont également mené ce même jour l’opération "Port Bleu", qui consiste à nettoyer le port de plaisance.

La portée internationale de cette manifestation permet, selon le président du club, de promouvoir la destination auprès de certaines niches, notamment les personnes portées sur l’écotourisme. Il estime que la ville recèle un réel potentiel en la matière.

Des activités maritime, mais aussi terrestre. L’association Alto Sportif Skikda, des sports aériens organisent des randonnées pédestres.
Ces sorties nature, souvent en groupe, sont devenues au fil des années une attraction très prisée pour les habitants.

a

"Au départ les circuits me semblaient lent et difficiles à accomplir. Les randonneurs se rendent à des endroits montagneux assez reculées. Je me suis quand même essayée à ces sorties et depuis je suis devenue une adepte. Découvrir des lieux paradisiaques comme Tizeghben ou encore Tamanart, est la meilleure façon de renouer avec une vie saine" souligne une randonneuse.

Comme les plongeurs, ces randonneurs ne manquent pas de manifester leur gratitude à cette nature généreuse. En avril dernier, lors d’une sortie au Mont de Sidi Rached, le plus haut sommet de la ville de Skikda, les randonneurs ont introduits 200 plants de cèdre de l’Atlas.

Compétition

La compétition a également une part belle dans les événements des associations Skikdis. La ville a connu autrefois de grands concours de "water-polo" dans sa célèbre piscine semi-olympique située à la station balnéaire ex-Jeanne d’Arc, construite dans les années trente.

Aujourd’hui, les membres de l’association "les étoiles de mer" tentent de retrouver cette époque. Depuis maintenant trois ans l’association organise le "biathlon de Skikda". Une manifestation estivale qui propose un concours de "water-polo" et une course à pied.

a

La 3e édition a été organisée en Août 2016. Les épreuves se sont déroulées au port de Stora. La compétition de nage a vu la participation d’une cinquantaine d’athlète parcourant une distance de 2KM. Quant à l’épreuve de course à pied, les coureurs ont effectué 1,5 km.

Un autre trophée est disputé chaque année à la Marsa de Skikda, il s’agit du "Cap de Fer de pêche sportive en apnée" initié par le club "Mouette de Skikda". Ce championnat de chasse sous-marine et apnée, attire chaque année des participants venus de d’Algérie et de l’étranger notamment la Tunisie.

Et sport

A 15 KM de la ville, dans la station balnéaire Larbi Ben M’hidi, ex-Jeanne d’Arc, les jeunes s’adonnent à un autre type de divertissement, le sport extrême. Les amateurs de sensations fortes, sont servis ; baptême de l’air, parapente, kitsurf, escalade et bien d’autres activités sont menées par des membres de l’association Alto pendant l’été.

a

"Jeanne d’Arc a toujours attiré beaucoup d’estivants. Depuis l’ouverture de plusieurs hôtels, des touristes viennent d’Algérie et ailleurs. On profite donc pour leur proposer de s’initier au sport aérien et survoler les beaux sites de la région" souligne un membre de l’association.

En somme, ces efforts collectifs et positifs augurent, selon les différents membres de ces associations, à un épanouissement social et une réinvention du tourisme locale. Aujourd’hui leur objectif est d’impliquer davantage la jeunesse Skikdis dans ce mouvement associatif afin d’assurer la relève, et la transmission de la citoyenneté.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.