Baccalauréat 2017: La triche aux épreuves en baisse

Publication: Mis à jour:
BAC
AIC Press
Imprimer

BACCALAURÉAT - Les mesures prises par le ministère de l'Education nationale pour contrer la fraude au baccalauréat ont visiblement porté leurs fruits. Selon le département de Mohamed Hassad, 729 cas de triche ont été enregistrés au Maroc durant la première journée des examens du baccalauréat 2017, contre 1.898 le même jour de l'année dernière. Les chiffres de la triche ont ainsi baissé de 62%.

La cellule de vigilance et de suivi, mise en place par le ministère, a "réussi dans un temps record à identifier certains des auteurs de la prise en photo de deux sujets d’épreuves et de leur publication sur les réseaux sociaux après le début des examens", a par ailleurs indiqué le ministère dans un communiqué.

Certains d’entre eux ont été arrêtés et déférés devant la justice. Le ministère souligne aussi qu’il sera intransigeant dans l'application des mesures prises pour la sécurisation des examens du baccalauréat "avec la fermeté requise et dans le respect des règles et des dispositions légales en vigueur".

Au Maroc, plus de 325.000 jeunes candidats se sont présentés, mardi 6 juin, aux salles d'examens pour passer les premières épreuves du baccalauréat. Près de 41.000 fonctionnaires de l'Éducation sont chargés de leur surveillance.

En 2016, environ 16.000 cas de fraude avaient été enregistrés. Pour lutter contre la triche, la loi a été amendée récemment et prévoit désormais des peines de prison ferme pour les fraudeurs.

LIRE AUSSI: