Pétrole: Les cours chutent après une hausse inattendue des stocks de brut américain

Publication: Mis à jour:
OIL STOCKS
A sharp drop in oil prices robbed the scene in the afternoon and halted what would be the third consecutive day of high in the Brazilian stock market. Without investing the political crisis of the radar, the Bovespa Index rose 1.16% in the morning, but reversed the trend and fell 0.78% in the afternoon, influenced to a large extent by the oil losses.But JBS shares were the highlight of the day, up 22.54%, by far the highest in the Ibovespa portfolio. Pivot of the political crisis, due to the rec | NurPhoto via Getty Images
Imprimer

Les stocks de pétrole brut ont progressé de manière inattendue la semaine dernière aux Etats-Unis, selon des chiffres publiés mercredi par le département américain de l'Energie (DoE).

Lors de la semaine achevée le 2 juin, les réserves commerciales de brut ont progressé de 3,3 millions de barils pour atteindre 513,2 millions alors que les analystes interrogés par l'agence Bloomberg tablaient de façon médiane sur une baisse de 3 millions.

Les chiffres du DoE contredisent également les estimations de la fédération privée American Petroleum Institute (API), qui annonçaient une chute des stocks de brut encore plus marquée que les attentes des experts de Bloomberg.

En tenant compte d'un nouvel abaissement des réserves stratégiques, les stocks totaux de pétrole brut ont augmenté de 1,6 million de barils.

Du côté des réserves d'essence, le DoE a annoncé une hausse de 3,3 millions de barils, tandis que les économistes compilés par Bloomberg prévoyaient une augmentation moins marquée, de 900.000 barils.

Les stocks de produits distillés (fioul de chauffage...) ont monté de 4,4 millions de barils , soit bien plus que la progression de 500.000 barils anticipée par les analystes de Bloomberg.

Après la publication de ces chiffres, le marché du pétrole accélérait fortement sa baisse.

Vers 14H45 GMT, le cours du baril de "light sweet crude" (WTI), référence américaine du brut, perdait 2,09 dollars à 46,10 dollars sur le contrat pour livraison en juillet au New York Mercantile Exchange (Nymex).

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.