Le roi Mohammed VI s'est entretenu au téléphone avec le roi Abdallah II de Jordanie

Publication: Mis à jour:
ABDALLAH II MOHAMMED VI
Les rois Mohammed VI et Abdallah II se sont entretenus au téléphone. | MAP
Imprimer

DIPLOMATIE - Ce mercredi 7 juin, le roi Mohammed VI s'est entretenu avec le roi Abdallah II de Jordanie, rapporte l'agence de presse jordanienne Petra.

Durant cet échange, les souverains ont abordé "les récents développements régionaux et les relations entre les deux pays frères", souligne l'agence dans sa dépêche.

En effet, les deux pays entretiennent des relations séculaires et une amitié politique forte sous les règnes des deux souverains. Au mois de mars, le roi Abdallah II était ainsi en visite à Rabat pour la cinquième fois, sur invitation du roi Mohammed VI. Une rencontre qui a permis de renforcer les liens commerciaux des deux pays, leurs positions sécuritaires et leur coopération mutuelle.

Contexte de crise diplomatique

Une relation stable et une certaine coopération d'autant plus précieuses à préserver dans un contexte de crise diplomatique. En effet, le 5 juin, l'Arabie Saoudite, l'Égypte, les Émirats arabes unis, Bahreïn, le Yémen et les Maldives ont rompu leurs relations diplomatiques avec le Qatar afin de protéger "la sécurité nationale des dangers du terrorisme et de l'extrémisme".

La Jordanie s'est jointe à cette décision, réduisant sa représentation diplomatique dans le pays. Le gouvernement jordanien a aussi décidé d'annuler la licence d'émission pour la chaîne d'information qatari Al Jazeera. "Le ministre d'État aux médias, Mohammad al-Momani, a déclaré que la décision avait été prise à la suite d'un examen des raisons de la crise entre l'Égypte, l'Arabie saoudite, les Émirats arabes unis et le Bahreïn, d'une part, et le Qatar, d'autre part", rapportait hier l'agence Petra.

La Jordanie prend position dans la crise du Golfe, le Maroc reste à l'écart

"Le Maroc va prendre un rôle de médiateur dans cette crise, tout en restant éloigné", soulignait au HuffPost Maroc Mohamed Badine El Yattioui, professeur à l'UDLAP du Mexique. Le professeur souligne que le royaume n'a pas d'intérêt à prendre position dans cette crise diplomatique, vis-à-vis, notamment de sa position géographique: il se situe assez loin des pays du Golfe. Mais le roi Mohammed VI entretient de bonnes relations avec ces pays, d'où un rôle de médiateur à jouer dans cette crise, essayant de rapprocher les acteurs et de les conduire à un dialogue.

De son côté, la Jordanie a une position bien plus tranchée. "La Jordanie est beaucoup plus dépendante de ces pays que ne l'est le Maroc", explique Mohamed Badine El Yattioui. "Elle a un lien familial, puisque l'émir de Dubai est marié avec la demi-soeur du roi Abdallah II. La Jordanie a aussi un lien économique: le prix de l'essence dans le pays est extrêmement bas puisque l'Arabie Saoudite lui donne du pétrole tous les mois. Enfin, la Jordanie partage une frontière avec l'Arabie Saoudite: de nombreux Saoudiens viennent y passer des week-ends", rappelle Mohamed Badine El Yattioui.

Reste à savoir quel rôle peut jouer Rabat dans l'isolement diplomatique du Qatar, à l'heure où la Mauritanie a également rompu ses relations diplomatiques avec le Qatar, comme le rapportait hier soir l'agence officielle mauritanienne, et où le Sénégal a choisi ce mercredi 7 juin de rappeler en consultation son ambassadeur au Qatar, comme l'indique une dépêche de la MAP, une mesure qui prend effet dès aujourd'hui.

LIRE AUSSI: