"Footprint Zéro" ou comment l'art fait face à la destruction de l'environnement

Publication: Mis à jour:
KHALIL NEMMAOUI
Le projet international Footprint Zéro explore les préoccupations sur la destruction de l'environnement. | KHALIL NEMMAOUI
Imprimer

EXPOSITION - Du 10 juin au 14 juillet, le centre culturel casablancais L'Uzine accueille une nouvelle exposition, "Footprint Zéro" ("Empreinte zéro"). Sept artistes marocains y explorent "les préoccupations locales et mondiales de la destruction de l'environnement".

"Footprint Zéro" fait partie d'un projet international lancé par la fondation Tamaas en 2016. Après une rencontre organisée aux États-Unis, réunissant plusieurs artistes, cette année, ce sont Jamila Lamrani, Ivan Boccara, M’Barek Bouhchichi, Khalil Nemmaoui, Hassan Darsi et Younès Atbane qui ont été invités à travailler sur la question de l'environnement dans notre monde contemporain, d'un point de vue politique, économique, écologique et culturel.

"La question est posée d’emblée par le titre même du projet 'Empreinte zéro' : Est-il possible, aujourd’hui, de proposer un mode de vie sans incidence écologique? Mais plus qu’une simple interrogation, 'l’empreinte zéro', dont il est question ici, est davantage une orientation et un appel lancé aux artistes pour initier à travers le médium de l’art un dialogue autour de préoccupations environnementales", souligne Florence Renault-Darsi dans une présentation de l'exposition.

Close
Découvrez ce qui vous attend à l'exposition
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

"Le projet laisse à chaque artiste la liberté d’aborder la problématique écologique localement ou plus globalement, dans une dimension sociétale, économique, politique, culturelle... et avec le médium qui lui semble le plus juste et à l’échelle de leur exploration de 'l’empreinte zéro'", ajoute la co-commissaire de l'exposition. Et de préciser au HuffPost Maroc, que les sept artistes exposeront des photographies, des sculptures et des installations.

LIRE AUSSI: