Vous avez raté le premier forum international du HuffPost Maghreb? On vous donne l'occasion de vous rattraper (VIDÉOS)

Publication: Mis à jour:
AA
Institut du Monde Arabe
Imprimer

Si vous n'avez pas pu assister au premier forum international du HuffPost Maghreb organisé le 1er juin à l'Institut du Monde Arabe à Paris, l'on vous propose une petite séance de rattrapage en vidéos.

Ayant pour thème "Repenser le vivre ensemble: ces femmes du Maghreb qui changent le monde", le forum a vu 3 tables rondes discuter de sujets divers et variés autour des femmes du Maghreb.

La première table ronde animée par le philosophe et critique d'art Yves Michaud, avait pour thème "Femmes et société civile". Autour de la table, les tunisiennes Olfa Terras-Rambourg et Leila Riahi Gaieb, les marocaines Sophia Akhmisse et Karima Mkika et l'algérienne Dalila Nedjem.

Pour la deuxième table ronde, animée par la rédactrice en chef du HuffPost Maroc Aïda Semlali, le sujet a été "Sexualité et planning familial: le poids des traditions". Autour de la table Dr Sonia Ben Cheikh, directrice générale de l’Office national de la famille et de la population (ONFP) en Tunisie; Nadia Aït Zaï, avocate, directrice du Centre d’information et de documentation sur les droits de l’enfant et de la femme en Algérie, Soumaya Naamane-Guessous, sociologue et universitaire marocaine, la dessinatrice algérienne Daïffa et enfin Caterina Occhio dont la marque de bijoux et d'accessoires SeeMe a placé les mères célibataires au coeur de son projet.

La troisième table ronde a quant à elle porté sur le thème "Être une femme dans un monde d’hommes". Animée par la directrice éditoriale du HuffPost Maghreb Khadija Sfar, ce sujet a été discuté en présence des marocaines Lamia Merzouki, responsable de la stratégie et du développement de Casablanca Finance City Authority et Nadia Salah Dilami, vice-présidente de Al Amana Microfinance et des Tunisiennes Samia Tnani, chef du crédit à AfricInvest, ancienne directrice générale de l'Université Paris-Dauphine et Essma Ben Hamida, directrice exécutive de l'Organisation ENDA inter-arabe de financement des micro-projets.

Enfin la cérémonie de clôture, présidée par la journaliste de France 24 Mayssaloun Nassar, a donné lieu au témoignage de 5 femmes qui font bouger le Maghreb et qui sont:

  • Faouzia Charfi (Tunisie) Physicienne de formation et professeur à l’Université de Tunis, cette ancienne Secrétaire d’État à l’Enseignement prône une éducation moderne et s’oppose à l’idéologie islamiste. Elle est l’auteure de nombreux ouvrages, notamment "La Science voilée" (Odile Jacob, 2013) ou encore "Sacrées questions… pour un islam d’aujourd’hui" (Odile Jacob, 2017).
  • Naïma Yahi (Algérie). Historienne, directrice de l'association Pangée Network, oeuvrant pour la promotion du dialogue interculturel. Titulaire d’un doctorat portant sur l’histoire culturelle des artistes algériens en France (1962-1987), elle a été commissaire de l’exposition "Générations, un siècle d’histoire culturelle des Maghrébins en France" (Musée nationale de l’histoire de l’immigration - 2010).
  • Samira Sitail (Maroc) Féministe de la première heure et directrice adjointe générale de l’information et des programmes au sein de 2M, elle est l’une des figures de proue du paysage audiovisuel marocain. Le roi Mohamed VI l’a par ailleurs nommée responsable du pôle communication au sein du comité de pilotage de la COP 22.
  • Awatef Al Tachani (Libye) Juriste, elle est Vice-présidente du Libyan Human Rights Committee et membre de l’Organisation Arabe pour l’éducation, la culture et les sciences ALESCO.
  • Olfa Terras Rambourg (Tunisie) C’est une des grandes figures du mécénat tunisien et la présidente de la Fondation Rambourg. Dans ce cadre, elle a initié le "Prix Olfa Rambourg pour l'Art et la Culture" qui distingue et encourage de jeunes artistes tunisiens. En marge de son exposition L’éveil d’une nation au Bardo, elle a reçu le prix du meilleur investisseur de l’année 2016 dans le domaine de la culture.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.