Les épreuves débutent demain: Le baccalauréat 2016-2017 en chiffres

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Les épreuves du baccalauréat 2016-2017 démarreront demain mercredi 7 juin.

Quelque 130.280 candidats: 76.633 filles et 53.647 garçons, passeront ces épreuves à raison de 37.622 candidats dans la section Economie et Gestion, 30.208 candidats dans la section Lettres, 25.945 candidats dans la section Sciences Expérimentales, 17.081 candidats dans la section Sciences Techniques, 11.826 candidats dans la section Mathématiques, 6424 candidats dans la section Sciences Informatique et 1175 candidats dans la section Sports.

Les épreuves de la session principale auront lieu les 7, 8, 9, 12, 13, et 14 juin et les résultats seront proclamés le 23 juin, alors que les épreuves de la session de contrôle se dérouleront les 27, 28, 29 et 30 juin et les résultats proclamés le 8 juillet 2017.

Les candidats du système d'enseignement public sont au nombre de 105.920, ceux du privé sont au nombre de 19.114 et les candidats libres s'élèves à 5246.

Le directeur général des examens aux ministère de l'Education, Amor Ouelbani, a déclaré à l'agence TAP que les mesures exceptionnelles concerneront cette année 10 cas de candidats détenus, 3 cas de candidats hospitalisés, 65 cas de candidats non-voyants des écoles spécialisées de Sousse et Bir el Kassaa ainsi que d'autres cas nécessitant l'agrandissement du caractère, la traduction des sujets vers le français ou encore l'ajout du tiers du temps réglementaire.

Les épreuves écrites auront lieu dans 565 centres d'examen. Les copies seront par la suite collectées dans 7 centres puis corrigées dans 30 centres.

Le ministère de l'Education a prévu nombre de dispositions pour lutter contre la triche: Réduire le nombre de candidats par salle d'examen, placer des appareils de brouillage des signaux et assurer 600 appareils de lutte contre la fraude électronique qui couvrent tous les centres d'examen.

M. Ouelbani a dans ce sens affirmé que les cas de fraude ont reculé de 756 cas en 2014 à 300 cas en 2016.

La session 2016-2017 se distingue par l'annulation des 20% comptabilisés dans la moyenne finale et l'ajout d'une photographie d'identité récente sur la convocation individuelle du candidat.

La session 2015-2016 avait été qualifiée d' "excellente" par l'ancien ministre de l'Éducation Néji Jalloul. Avec un taux de réussite national de 33,12%, tous les gouvernorats avaient améliorés leurs taux de réussite.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.