Crise diplomatique entre le Qatar et les pays du Golfe: La diplomatie tunisienne précise

Publication: Mis à jour:
JHINAOUI
Muhammad Hamed / Reuters
Imprimer

Intervenant en marge d'une rencontre avec son homologue palestinien, le ministre tunisien des Affaires Étrangères Khemaies Jhinaoui a précisé la position de la diplomatie tunisienne face à la crise secouant les pays du Golfe.

"La Tunisie suit avec préoccupation la situation dans le Golfe et les dernières décisions prises et nous ferons en sorte de dépasser cette crise. Le monde arabe connait des problèmes; et nous souhaitons que nos frères dans le Golfe trouvent un compromis afin de dépasser leurs divergences et de trouver une solution qui plait à tout le monde" a affirmé Khemaies Jhinaoui.

"Sincèrement, nous ne voulons pas encore plus de divisions, nous ne voulons pas encore plus de crises" a renchérit le chef de la diplomatie tunisienne.

Plus tôt dans la journée, plusieurs personnalités politiques s'étaient exprimées sur la rupture des relations diplomatiques entre le Qatar et plusieurs pays du Golfe.

Le député du Front Populaire Mongi Rahoui a affirmé sur Mosaïque FM, que la "liste des pays (qui rompront leurs relations diplomatiques avec le Qatar) s'allongera encore dans les jours à venir". "Nous avions averti plusieurs fois que le Qatar était un pays qui soutenait le terrorisme, un pays qui fait tout pour désunifier la nation arabe dans le cadre d'un agenda sioniste, et on a clairement vu leur rôle en Libye, en Syrie, et en Tunisie avec l'aide accordée aux frère musulmans" affirme Mongi Rahoui.

"Ces gens là travaillent pour des agendas étrangers et il en est de même pour tous ceux qui les ont aidé notamment les frères musulmans en Tunisie" a t-il ajouté.

De son côté pour le président du bloc parlementaire d'Al Horra Abderraouf Cherif, il faut prendre en compte deux considérations face à cette rupture des relations diplomatiques: "Il y a la rupture des relations diplomatiques entre le Qatar et les pays du Golfe et il y a la place que joue l'Iran dans le Golfe" note-t-il.

"Concernant la Tunisie, ce que nous demanderons à nos ambassades c'est de protéger l'ensemble de nos ressortissants de la région tout en espérant que ces pays arrivent à une solution pour que les relations entre les pays arabes ne se rompent pas définitivement, car la rupture des relations n'est bénéfique pour personne" a-t-il déclaré.

Pour l'ancien président de la République Moncef Marzouki, il s'agit là d'un "un plan diabolique qui défend les lobbies sionistes, les renseignements étrangers et les riches" mené par les Émirats arabes unis. Il a en outre appelé le peuple tunisien à soutenir le Qatar: "Le Qatar est un pays ami de la Tunisie, notre gouvernement qui représente théoriquement le peuple tunisien doit protester contre ces tentatives d'isolement et d'étouffement à l'égard du Qatar" a-t-il répliqué en ajoutant que "le combat du Qatar, c’est le nôtre."

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.