Raffinerie d'Alger: le conflit entre Sonatrach et TechnipFMC "définitivement réglé"

Publication: Mis à jour:
SONATRACH
A picture shows the logo of Algerian state energy giant Sonatrach during the World Gas Conference exhibition in Paris on June 2, 2015. AFP PHOTO / ERIC PIERMONT (Photo credit should read ERIC PIERMONT/AFP/Getty Images) | ERIC PIERMONT via Getty Images
Imprimer

Le groupe Sonatrach et la société d'ingénierie pétrolière et gazière TechnipFMC ont annoncé lundi le règlement définitif de leur litige lié aux travaux de réhabilitation de la raffinerie d'Alger, a indiqué Sonatrach dans un communiqué.

"Sonatrach et TechnipFMC ont décidé de régler de manière complète et définitive tous les différends relatifs à la résiliation du contrat de réhabilitation de la raffinerie d'Alger, et de mettre fin immédiatement à la procédure d'arbitrage", lit-on dans le communiqué.

Sonatrach "a exprimé sa satisfaction d'être parvenu à un accord définitif qui met un terme à un contentieux préjudiciable aux deux entreprises", note le groupe pétrolier national.

Pour sa part, le président exécutif de TechnipFMC, Thierry Pilenko, a déclaré "être très heureux d'être parvenu au règlement final et amiable du litige".

Cet accord, a-t-il poursuivi, "est satisfaisant pour les deux parties et nous permet, désormais, de regarder ensemble vers l'avenir".Pour rappel, la raffinerie de Sidi R'zine d'Alger, une fois remise en service, devrait voir sa capacité de production en gasoil passer de 737.000 tonnes/an à 1,18 million de tonnes/an ainsi qu'un doublement de la capacité de production de l'essence super avec une hausse conséquente des capacités de stockage de carburants.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.