Le chef d'État togolais désigné nouveau président de la CEDEAO

Publication: Mis à jour:
GNASSINGBE
Faure Gnassingbé a été désigné nouveau président de la CEDEAO | Andrew Kelly / Reuters
Imprimer

CEDEAO - Le président de la République du Togo, Faure Gnassingbé, a été désigné, dimanche à Monrovia, nouveau président de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), en remplacement de la présidente du Liberia, Ellen Johnson Sirleaf.

Le président togolais a été élu pour un mandat d’un an aux commandes de cette organisation régionale, lors du 51e sommet ordinaire de la Conférence des Chefs d’État et de gouvernement de la CEDEAO.

S’exprimant à cette occasion, le chef de l’État togolais a tenu à féliciter la présidente sortante qui a su incarner la volonté de ce groupement visant à préserver la paix, accélérer le processus d’intégration et renforcer davantage la crédibilité de l’organisation.

Après avoir souligné que la CEDEAO est en pleine croissance à tous les niveaux, Faure Gnassingbé a estimé que la dynamique actuelle que connait la région doit être une source de fierté et de satisfaction.

"La performance actuelle de la CEDEAO doit nous inciter à multiplier les efforts pour progresser davantage, l’objectif étant de faire de la CEDEAO une organisation des peuples", a-t-il ajouté, notant que pour parvenir à cet objectif, il sied d’insister sur la responsabilisation de la jeunesse, la mise à contribution des hommes d’affaires et la promotion de l’agriculture, entre autres.

À noter que le même jour, la CEDEAO) a donné à Monrovia son accord de principe à la demande d’adhésion du Maroc à ce groupement régional.

LIRE AUSSI:
CEDEAO: Accord de principe pour l'adhésion du Maroc
CEDEAO: L'adhésion du Maroc à l'ordre du jour du 51e sommet à Monrovia