Sécurisation des voies: L'ONCF dresse un bilan positif

Publication: Mis à jour:
RAILS
Imprimer

CHEMINS DE FER - Le 2 juin 2017, 42 pays à travers le monde ont célébré la Journée internationale de sensibilisation aux dangers de la traversée anarchique des passages à niveau. Une célébration placée sous l'égide de l'Union européenne (UE) et de l'Union internationale des chemins de fer (UIC) sous le slogan "Ensemble pour la rendre plus sûre".

Au Maroc, l'Office national des chemins de fer (ONCF) a fêté pour la sixième année consécutive cette journée. Une nouvelle campagne de sensibilisation auprès du grand public a été lancée à cet effet, en partenariat avec le Comité national de prévention des accidents de la circulation, le Croissant rouge marocain et les collectivités locales.

Plusieurs actions sont prévues dans le cadre de cette campagne dont la diffusion de messages radiophoniques de sensibilisation et d’information en langue arabe sur les chaînes nationales, dans les gares et à bord des trains.

Des actions de proximité ont également été lancées dans 30 passages à niveau, 30 points sensibles en pleine voies et 50 gares. Des banderoles avec le slogan de la campagne écrit en arabe seront déployées.

Une meilleure politique de sécurité

Dans une dimension plus large et dans l’objectif de renforcer la sécurité de la traversée des voies, l’ONCF s'est engagé dans une démarche d'amélioration continue de sa politique de sécurité. Pour ce faire, un vaste programme de sécurisation de la traversée des voies a été adopté.

Ce programme concerne diverses composantes, en l'occurence la suppression de passages à niveau (PN) et leur remplacement par des ouvrages de franchissement, l’équipement des PN non gardés par des systèmes d'annonce et de fermeture automatique des barrières (SAFA), la construction de passerelles pour piétons, la clôture des emprises et la sensibilisation des usagers de la route.

L'ONCF a mobilisé une enveloppe de 1,5 milliard de dirhams pour ce programme au cours des dernières années, en partenariat avec les différents intervenants concernés. Celui-ci a d'ailleurs enregistré, à fin mai 2017, un taux de réalisation important.

En témoignent les différentes réalisations enregistrées dans ce sens, avec notamment la suppression de 170 PN sur 180 prévus et leur remplacement par des ouvrages de franchissement, l’équipement de 205 PN non gardés en SAFA sur les 260 prévus et la construction de plus de 960 kilomètres de clôture sur un linéaire de 1.200 kilomètres programmé.

Le bilan de ce programme sur la période 2011-2016 est positif. Le nombre d’accidents de personnes en pleine voie a diminué de 47%, entre autres.