Tunisie: Six corps de migrants rejetés par la mer

Publication: Mis à jour:
MIGRANT SEA DEAD
LAMPEDUSA, ITALY - MAY 24: Refugees and migrants are seen swimming and yelling for assitance from crewmembers from the Migrant Offshore Aid Station (MOAS) 'Phoenix' vessel after a wooden boat bound for Italy carrying more than 500 people capsized on May 24, 2017 off Lampedusa, Italy. The Migrant Offshore Aid Station (MOAS) 'Phoenix' vessel rescued 603 people after one of three wooden boats partially capsized leaving more than 30 people dead. Numbers of refugees and migrants attempting the dange | TAHA JAWASHI via Getty Images
Imprimer

Six corps de migrants originaires d'Afrique subsaharienne, dont ceux de quatre femmes et un enfant, ont été rejetés par la mer depuis jeudi à Zarzis, une ville tunisienne proche de la Libye, a indiqué à l'AFP la Protection civile.

Quatre corps ont été rejetés jeudi et deux vendredi, dans plusieurs endroits, a précisé la Protection civile, selon laquelle ces migrants avaient tenté de rallier les côtes italiennes depuis la Libye.

Samedi, l'armée tunisienne avait secouru en Méditerranée 126 migrants originaires d'Afrique subsaharienne, dont sept femmes enceintes, qui voulaient rejoindre l'Italie depuis la Libye à bord d'une embarcation de fortune.

Des passeurs profitent du chaos qui règne en Libye depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011 pour tenter d'envoyer chaque année des dizaines de milliers de migrants à destination de l'Italie.

Ces migrants essaient, le plus souvent à bord d'embarcations en bois ou de canots pneumatiques surchargés, de rejoindre l'île italienne de Lampedusa qui n'est située qu'à quelque 300 kilomètres des côtes de l'ouest de la Libye.

Ce pays est devenu une plaque tournante de l'immigration clandestine en l'absence de contrôle à ses frontières.

Selon les organisations internationales, 800.000 à un million de personnes, majoritairement originaires d'Afrique subsaharienne, se trouvent actuellement en Libye dans l'espoir de gagner l'Europe par la mer.

LIRE AUSSI: La mort tragique de migrants clandestins filmée par un marin

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.