Pourquoi le roi Mohammed VI n'assistera pas au sommet de la CEDEAO

Publication: Mis à jour:
MOHAMMED VI
King Mohammed VI of Morocco reviews a guard of honour at the National palace during his state visit to Ethiopia's capital Addis Ababa, November 19, 2016. REUTERS/Tiksa Negeri | Tiksa Negeri / Reuters
Imprimer

SOMMET - Le roi Mohammed VI devait se rendre, les 3 et 4 juin, à Monrovia au Liberia, à l’occasion du 51ème sommet de la CEDEAO. Ce rendez-vous devrait, notamment, permettre d'examiner le dossier déposé par le Maroc pour rejoindre ce groupement régional en tant que membre à part entière, indique, jeudi, le ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale (MAECI).

Au cours de cette visite royale, une rencontre avec la présidente du Liberia, Ellen Johnson Sirleaf, des entretiens avec les chefs d’État des pays membres de la CEDEAO, ainsi qu’un discours devant le sommet de l’organisation étaient programmés, ajoute le ministère dans un communiqué parvenu à la MAP.

cedeao

Toutefois, au cours des derniers jours, des pays importants de la CEDEAO ont décidé de réduire au minimum leur niveau de représentation à ce sommet, en raison de leur désaccord avec l’invitation adressée au Premier ministre israélien, relève le communiqué, notant que d’autres États membres ont, également, exprimé leur étonnement par rapport à cette invitation.

Le roi "souhaite que sa première présence à un sommet de la CEDEAO n’intervienne pas dans un contexte de tension et de controverse, et tient à éviter tout amalgame ou confusion", conclut le communiqué.

LIRE AUSSI: