Italie: Deux Marocains soupçonnés de djihadisme expulsés

Publication: Mis à jour:
ITALY POLICE
Getty Images/iStockphoto
Imprimer

TERRORISME - Deux Marocains soupçonnés d'adhérer au mouvement djihadiste et d'entretenir des liens avec le milieu islamiste radical ont été expulsés jeudi d'Italie.

Les deux hommes, âgés respectivement de 25 et 29 ans, ont été renvoyés au Maroc, a fait savoir le ministère italien de l'Intérieur. Le premier était installé dans la ville de Brescia, dans le nord-ouest de l'Italie, avec un permis de séjour régulier. Il a été rapatrié à Casablanca via un vol en provenance de l'aéroport de Milan-Malpensa.

Le jeune homme ferait, en outre, partie des "proches" de Anas El Abboubi, interpellé en 2013 dans la même ville pour "activités de formation à des fins de terrorisme international" et qui aurait rejoint depuis sa libération les rangs de Daech en Syrie. Aussi, le Marocain expulsé avait partagé des publications contenant du "matériel de propagande" sur les réseaux sociaux, souligne le ministère italien.

Pour ce qui est du deuxième Marocain renvoyé, il n'avait ni permis de séjour en Italie, ni domicile fixe. En 2010, il avait déjà été signalé par les autorités italiennes pour avoir exercé comme imam dans un centre de culte. Dans ses discours, il appelait à "décapiter les non-croyants".

Il est également soupçonné d'avoir des liens avec Abdelmoutalib Hadeg, désigné par les autorités italiennes comme "actif dans les milieux radicaux". Il a été rapatrié à Casablanca à bord d'un avion depuis Bologne, précise le département.

LIRE AUSSI: