Qualité de service 2G/3G : Le régulateur marocain note une "amélioration" en 2016

Publication: Mis à jour:
SMARTPHONE
Cropped shot of a man using a smartphonehttp://195.154.178.81/DATA/i_collage/pi/shoots/805355.jpg | PeopleImages via Getty Images
Imprimer

Après des dizaines de milliers de tests de voix, de SMS et de mesure Data (3G) menés dans 27 villes, le régulateur marocain des télécommunications conclu à une « amélioration la qualité de service des réseaux mobiles » du pays.

En 2016, la qualité de service des réseaux mobiles marocains s’est sensiblement améliorée note un rapport de l’Agence nationale de régulation des télécommunications (ANRT) publié en avril. Les enquêtes ont été menées entre octobre et novembre 2016 dans plusieurs villes marocaines.

Elles ont concerné les aspects voix en mode GSM (2G) et UMTS (3G), SMS et les services Data (Internet – 3G). Pour les tests de la voix 2G, les mesures ont été effectuées dans 27 villes, et "la majorité des axes autoroutiers, 21 tronçons de routes nationales ainsi que la quasi-totalité des axes ferroviaires". Pour les mesures de la qualité sur les réseaux 3G, elles ont été menées dans " 20 villes pour les services voix » et « 15 villes pour les services Data".

Les mesures ont concerné les réseaux des trois opérateurs : Itissalat Al-Maghrib (IAM), Médi Telecom (MdT), et Wana Corporate (WANA).
"Les indicateurs mesurés pour les services voix (2G et 3G) sont : Taux d’échec (TE), Taux de coupure (TC), Taux de réussite (TR), et Qualité auditive (QA)", indique le rapport de l’ANRT.

Selon le document, une "qualité auditive des communications réussies" peut être : "Parfaite, Acceptable, Médiocre, ou Mauvaise ". Les éléments pris en compte dans cette évaluation sont : la "Voix faible", la présence d’un "Echo", "Bruit métallique", "Grésillement", "Bruits de friture", "Microcoupures" (perception de hachage), "Silence", "Blanc assez long" et "Distorsion" (Déformation de la voix distante).

Des "actions d’amélioration" de la voix

Pour la partie "qualité du service Internet mobile 3G", les indicateurs mesurés sont : "Taux de connexions réussies ; Débit pic en Uplink ; Débit moyen en Uplink ; Débit pic en Downlink ; Débit moyen en Downlink », ajoute la même source. Ces mesures ont été effectués en connexion data sur PC et via smartphone.

De manière générale le régulateur marocain estime que la QoS en 2016 "s’est améliorée par rapport à celle enregistrés une année auparavant", considérant que ces résultats "mettent en évidence que les actions d’amélioration" menées par les trois opérateurs "ont eu des impacts positifs".

Ainsi, explique le rapport, "sur plus de 81% de l’échantillon des villes, le taux de réussite est supérieur (meilleur) aux seuils admis dans les Cahiers des Charges des opérateurs", et "69% des villes, parmi celles mesurées en 2015, ont connu une amélioration par rapport aux campagnes de 2015".

Cependant, pour les axes autoroutiers et les routes nationales, si des «améliorations de la QoS" ont été relevées, l’ANRT appelle à des "améliorations supplémentaires en raison de l’importance de ces axes ». Pour ce qui est axes ferroviaires, et malgré des améliorations," la situation reste inférieure aux seuils admis".

Taux de réussite élevés en mode data

Pour la partie Internet, les résultats de l’enquête "QoS du service Data 3G sur Smartphone" montrent un taux de connexion réussies supérieur à 99% pour les trois opérateurs. Les taux de réussite d’envoi (Upload) de fichiers de 1 Mo et de réception (Download) de fichiers de 5 Mo sont également supérieurs à 99% pour IAM, MdT et INWI. Mais c’est dans les débit que les trois opérateurs se différencient légèrement.

Ainsi en matière de "débit moyen" d’envoi de fichiers les résultats par opérateurs sont : IAM (1550 Kbps), MdT (1947 Kbps), INWI (1535 Kbps). Quant aux pics de débits atteints, ils sont de : 5109 Kbps pour IAM, 4950 Kbps pour MdT, et 5395 Kbps pour INWI. En mode réception de fichiers (download), les débits moyens atteints sont : IAM (2903 Kbps), MdT (2644 Kbps), et INWI (2892 Kbps). Les pics de téléchargement atteints sont : 8709 Kbps pour IAM, 8148 Kbps pour MdT, et 8452 Kbps pour INWI.

Pour la partie de l’enquête de "QoS du service Data 3G sur PC", le rapport de l’ANRT indique des taux de connexion réussies de l’ordre de 98,47%, soit légèrement inférieurs à ceux enregistrés dans les tests sur smartphones. Même constat pour les taux de réussite d’envoi et de réception de fichiers dont la moyenne (98,47%) est aussi inférieure à celle des tests menés sur smartphones. En mode PC, les débits de connexion 3G sont légèrement en dessous que ceux enregistrés avec des smartphones, et ce quelque soit l’opérateur.

Les résultats détaillés des débits Internet 3G varient d’une ville à une autre, avec parfois des écarts importants pour un même opérateur.
A noter que les résultats de l’enquête QoS a été effectuée sur la base de " 45.700 appels (voix) dans les réseaux mobiles 2G et 3G " et "26.000 mesures pour le service Internet mobile dans les réseaux mobiles 3G", indique le régulateur marocain.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.