Poutine: "La russophobie est contre-productive et ne durera pas éternellement"

Publication: Mis à jour:
PUTIN
ST PETERSBURG, RUSSIA JUNE 1, 2017: Russia's President Vladimir Putin meets with heads of world's leading news agencies on the sidelines of the 2017 St Petersburg International Economic Forum [SPIEF 2017]. Sergei Savostyanov/TASS Host Photo Agency (Photo by Sergei Savostyanov\TASS via Getty Images) | Sergei Savostyanov via Getty Images
Imprimer

Le président Vladimir Poutine a dénoncé jeudi "la russophobie contreproductive, mais qui ne durera pas éternellement", dans une intervention au Forum économique international de Saint-Pétersbourg.

Cette russophobie, selon le président russe, est liée à l'émergence d'un monde multipolaire, notamment grâce aux efforts de la Russie, ce qui ne plait pas à certains qui imposent à Moscou "des restrictions économiques, dont l’effet est absolument nul".

Le président Poutine a balayé les accusations selon lesquelles Moscou aurait essayé d'influencer le résultat des élections, notamment aux Etats-Unis et en France: "Je suis convaincu qu'aucun hacker ne peut influencer le résultat final des élections dans un pays".

"Des hackers peuvent apparaître dans n'importe quel pays. S'ils ont la fibre patriotique, ils vont apporter leur contribution à ce qui est profitable à la Russie", a déclaré M. Poutine tout en ajoutant: "Nous ne soutenons pas ce genre d'opération au niveau de l'Etat et nous n'avons pas l'intention de le faire à l'avenir. Au contraire, nous luttons contre".

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.