#MouchBessif: La campagne qui appelle au respect des libertés des non-jeûneurs

Publication: Mis à jour:
RAMADAN
mouch_bessif
Imprimer

#MouchBessif (en Tunisien: #مش_بالسيف), qui signifie "on n'est pas forcé", est une campagne qui a récemment vu le jour, suite à la fermeture de cafés et restos par les autorités, pendant le mois de Ramadan.

Une manifestation sera organisée le dimanche 11 juin, devant le théâtre municipal afin d'appeler au respect des droits individuels des non-jeûneurs.

"On n'est pas forcés de jeûner" est le message principal de cette campagne. La manifestation appelle également à l'ouverture de tous les cafés et restaurants afin de permettre à tous les Tunisiens de vivre librement leurs croyances sans stigmatisation.

Le coup d'envoi a été en effet lancé pendant la journée du dimanche, 2e jour du mois de Ramadan, avec l'ordre de fermer plusieurs cafés et restos sur le Grand Tunis :

LIRE AUSSI: Fermeture de cafés et restaurants durant ramadan: La société civile tunisienne se mobilise

Les non-jeûneurs, qui voient ainsi leurs libertés menacées, lancent un appel à manifester, en plus d'une pétition mise en ligne pour fustiger les atteintes aux libertés individuelles consacrées dans la Constitution .

Une mobilisation qui s'est renforcée suite à la condamnation, jeudi, de quatre Tunisiens à un mois de prison pour "outrage public à la pudeur" après avoir mangé dans un jardin public en plein ramadan.

LIRE AUSSI: Tunisie: Un mois de prison après avoir mangé en public pendant le ramadan

Il s'agit de "procédés contraires à la Constitution, en ce qu’ils restreignent de manière flagrante l’exercice des libertés de conscience et de croyance de l’article 6 de la Constitution et portent atteinte ouvertement à l’énoncé de l’article 49 selon lequel seule la loi détermine les restrictions aux droits et libertés sans que cela ne porte atteinte à leur essence". souligne le Collectif pour la défense des libertés individuelles en s'exprimant sur la fermeture des cafés et restos pendant Ramadan.

LIRE AUSSI: Liberté de croyance et de conscience, dites-vous? Sacrées libertés!

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.

À lire aussi sur le HuffPost Maghreb

Close
Ramadan vu par un infographiste tunisien
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction