Le clan Trump outré après une représentation du président décapité

Publication: Mis à jour:
Imprimer

POLÉMIQUE - Kathy Griffin veut la tête de Donald Trump. Mardi 30 mai, une photographie de cette comédienne et présentatrice sur CNN a été publiée sur les réseaux sociaux et a mis le feu aux poudres à la Maison-Blanche. Elle y brandit une tête décapitée ressemblant fort à celle du président des États-Unis. De quoi la placer dans le viseur des services secrets américains.

Pour renouer avec son succès des années 90, lorsqu'elle jouait dans la sitcom "Suddenly Susan", Kathy Griffin n'a pas fait dans la subtilité. Sous l'objectif de Tyler Shields, la comique a imaginé cette "expression artistique", depuis supprimée, pour dénoncer le sexisme de Donald Trump.

Son œuvre, baptisée "Il avait du sang sortant de ses yeux, du sang sortant de n'importe où", fait référence à l'attaque sexiste de Donald Trump contre l'ex-journaliste de Fox News, Megyn Kelly, en 2015. En plein débat, ce dernier avait été mis en difficulté par une question sur ses insultes envers les femmes. Le candidat avait par la suite insinué que la journaliste était énervée car elle avait ses règles.

Oeuvre politique ou non, l'Américaine a outré Donald Trump. Ce mercredi 31 mai, le président a fait part de sa colère sur Twitter. "Kathy Griffin devrait avoir honte d'elle-même. Mes enfants, spécialement mon fils de 11 ans Barron ont du mal avec ça. Malade!", a-t-il écrit alors qu'il fait rarement allusion à son dernier fils.

"Dégoûtant mais pas surprenant", avait tweeté mardi soir l'un des fils du président américain, Donald Trump Jr. "C'est la gauche d'aujourd'hui. Ils considèrent cela acceptable. Vous imaginez si un conservateur avait fait ça quand Obama était président?"

Et Chelsea Clinton, fille de l'ancien président Bill Clinton, a aussi fait part de sa réprobation: "C'est abominable et c'est mal. Ce n'est jamais marrant de faire des blagues à propos de tuer un président".

The photo says it all, but this is what the left thinks is acceptable today. This is the double standard they live by. If a well known conservative did this while working for @foxnews there would be outrage for months. There would be real consequences. Kathy Griffin a regular in @cnn should be ashamed of herself. If this is where you have to go to get noticed maybe you should pick a new line of work. Of course there won't be ramifications to her as that's not the #MSM narrative today. Also, this will not get nearly the coverage it should because it's against @realdonaldtrump from a liberal, but let's just remember this the next time we hear the bs narrative about he behavior of the right. #enoughisenough #kathygriffin Lastly, to those pointing out some stupid pics that some internet badass armchair warrior did in their basement about Obama (that's WRONG as well), but it not the same as a well known "celeb" with an equally famous photographer collaborating and doing it for a mainstream base. Stop pretending that it's the same... it isn't!!!

Une publication partagée par Donald Trump Jr. (@donaldjtrumpjr) le

Consciente d'avoir dépassé les bornes, la comédienne de 56 ans s'est excusée dans un message vidéo publié sur son compte Twitter: "Je suis une comique, je franchis la ligne, je change la ligne et je la franchis. Je suis allée trop loin, l'image est trop dérangeante. Je comprends que j'ai offensé les gens, ce n'était pas drôle, je le comprends", a-t-elle dit.

"Je vous prie de me pardonner, je suis allée trop loin", a-t-elle poursuivi. "J'ai commis une erreur et j'ai eu tort".

"Kathy a repoussé les limites et elle est allée au-delà de celles-ci. Maintenant, espérons qu'elle n'aille pas en prison", a déclaré le photographe à nos confrères du HuffPost américain. Si Kathy Griffin se cache derrière la notion de liberté d'expression, le "Secret Service" chargé de la protection du président a affirmé "être sur le coup". Les menaces contre les personnes qu'il protège font l'objet d'enquêtes sérieuses, précise-t-il sur Twitter.

LIRE AUSSI: