Cette Une résume parfaitement la première tournée internationale de Trump

Publication: Mis à jour:
Imprimer

INTERNATIONAL - Ryad, Jérusalem, Bethléem, Rome, Bruxelles, la Sicile... La première tournée extraordinairement dense de Donald Trump - cinq pays en huit jours, une multitude de tête-à-tête, du roi Salmane au pape François en passant par le nouveau dirigeant français Emmanuel Macron - s'annonçait comme un exercice périlleux.

Un voyage international qui devait être l'occasion pour le président américain d'apaiser les inquiétudes de ses alliés et de clarifier ses positions provocatrices sur l'Otan la Russie ou l'Union européenne. Il aura été, en réalité, marqué par les petits gestes déplacés et les discours polémiques. Un style iconoclaste qui n'a pas manqué d'alimenter la perplexité et la défiance des dirigeants et observateurs occidentaux à son égard.

Lundi 29 mai, au sortir de ce large week-end diplomatique - marqué par un désaccord historique des dirigeants du G7 sur le climat - le quotidien allemand Die Tageszeitung a dressé le bilan de la tournée de Donald Trump en une couverture.

On peut y voir la photo d'un urinoir, surplombé par de nombreux graffitis entourant l'inscription "Trump était là". Un environnement qui rappelle celui des toilettes publics ou universitaires dont les murs sont, bien souvent, recouverts d'inscriptions drôles (ou pas.)

Ici, chaque messages concis correspond à une polémique ou un événement marquant de la tournée du président américain, rédigé bien évidemment dans "le style Donald Trump".

"Merveilleux", "fantastique", "mauvais"

  • "Tellement fantastique d'être ici, je n'oublierai jamais #YadVashem", est-il notamment écrit en référence au message -léger- laissé par Donald Trump au mémorial de l'Holocauste à Jérusalem.
  • "Les Allemands sont mauvais, très mauvais" est-il également inscrit pour rappeler les mots employés par Donald Trump pour qualifier ses alliés lors d'un entretien avec le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker
  • Le journal allemand n'oublie pas les contrats signés entre les États-Unis et l'Arabie Saoudite à hauteur de 380 milliards de dollars. "Beaucoup de belles armes (...) Je ramène des centaines de milliards de dollars aux USA", est-il écrit à la gauche de l'urinoir.
  • "Le nouveau QG de l'Otan est merveilleux" ou encore "J'ai été à une super réunion du G7" viennent parachever le récit de cette "semaine vraiment historique" vue par Donald Trump (ou presque).

LIRE AUSSI: