La moudjahida Djamila Bouhired récompensée à Amman, en Jordanie

Publication: Mis à jour:
BOUHIRED
Algerian independence hero Djamila Bouhired (R) greets a Lebanese woman during her visit to Fatima's Gate in the southern Lebanese village of Kfar Kila, on the border with Israel, on January 24, 2009. National Liberation Front militant Bouhired was sentenced to death in July 1957 for taking part in the Algiers bombings against the French colonisation, but later the UN chief and several heads of state appealed for clemency to French President Rene Coty to commute her life sentence in March 1958. | AFP via Getty Images
Imprimer

La moudjahida Djamila Bouhired a reçu le prix jordanien de la culture et de la résistance "Bahgat Abou Ghriba" pour l'année 2017, décerné par le Comité des nominations en coordination avec la Ligue des écrivains jordaniens, a appris lundi l'APS auprès de l'ambassade d'Algérie à Amman.

Lors d'une cérémonie organisée à Amman, le président du Comité, Sobhi Ghoucha a indiqué que le prix "Bahgat Abou Ghriba" se veut une consécration de "la résistance arabe, de l'attachement au droit au retour, à la libération et au droit inaliénable à l'ensemble du territoire palestinien ainsi que du rejet de toute soumission ou normalisation des relations avec l'ennemi".

La distinction de la moudjahida Djamila Bouhired est "une reconnaissance de son rôle lors de la guerre de libération en tant que symbole des moudjahidine et modèle de lutte et de sacrifice pour indépendance de l'Algérie", a-t-il déclaré.

Le prix, décerné pour la cinquième année consécutive en commémoration de l'anniversaire de la disparition d'Abou Ghriba, a été réceptionné, au nom de la moudjahida, par l'attaché culturel de l'ambassade d'Algérie à Amman, Ghalib Rezmane.

Dans une allocution, il a déclaré que Djamila Bouhired "est un symbole de la lutte de la femme algérienne durant la guerre de libération nationale et un exemple de la participation de la femme, aux côtés de l'homme, au processus de libération pour indépendance et la liberté".

"Mme Bouhired est une femme que l'histoire a de tout temps honorée et un emblème de la dignité arabe, de la liberté et de l'humanité", a-t-il ajouté.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.