Maître Gims récolte plus d'un million et demi de vues en 3 jours avec "Ana Fi Dar"

Publication: Mis à jour:
Imprimer

MUSIQUE - Le 26 mai, Maître Gims revenait avec un nouveau clip au titre chanté en arabe, "Ana Fi Dar" ("Je suis à la maison"). Comme toujours, ses nouveautés rencontrent un grand succès. En trois jours, le rappeur français a récolté 1.507.596 vues.

Pour Maître Gims, c'est un retour en arrière qui était attendu par bon nombre de ses fans. Dans "Ana Fi Dar", il revient au rap pur et dur, celui qui l'avait positionné en leader du groupe Sexion d'Assaut. Depuis quelques années, Meugui enchaînait les tubes entraînants mais loin du flow auquel il avait habitué les fans de la première heure. Aujourd'hui, il prouve que le kick est toujours dans ses cordes. "Dans l'viano, y'a du Meugi puis, d'un coup, c'est du Vianney", souligne l'artiste dans son nouveau morceau.

Dans ce clip sombre et sobre, le rappeur français s'est entouré d'un autre rappeur, Sofiane, qui apparaît à l'image."J'kicke depuis tout l'temps, ouais, demande à Fianso". Et si Meugui a choisi l'arabe pour son titre, c'est sûrement un nouveau clin d'oeil au Maroc et à son amitié avec le roi Mohammed VI.

Embrouille avec le Wati-b, son ancien label

Dans son nouveau morceau, Maître Gims attaque tous ses détracteurs, "j'sais que ça vous rassure d'vous dire que je ne rappe plus". Mais c'est encore une fois vers son ancien label, le Wati-b, que les regards se tournent, et plus particulièrement vers Dawala, le dirigeant du label qui rassemble principalement les artistes de Sexion d'Assaut.

En décembre dernier, Maître Gims quittait le Wati-b pour des histoires de contrat et mauvais calcul du pourcentage de Dawala dans la mine d'or sur laquelle est assis le talent de Maître Gims. Ce départ a provoqué un véritable combat public entre le dirigeant et le rappeur. Il y a deux semaines, c'était avec "Marabout", qui a déjà récolté plus de 3 millions de vues, que le rappeur s'en prenait à Dawala. "J'démissionne parce que j'en ai eu marre. Et dire que toutes ces années, j'étais dans les choux. J'fais confiance à la mif' : Darcy, Bedjik, Dadju. Tous les moyens sont bons pour revenir à vous. Nhar sheïtan les marabouts. Va falloir justifier tous ces millions d'euros. Tu veux me faire endosser le mauvais rôle. Tu vends la confrérie car ça sent plus la rose. Finalement tu auras été ton propre bourreau."

Ce qui est sûr, c'est que le combat Maïtre Gims/Dawala n'est pas prêt d'être terminé. Alors Meugui prévient, "Si tu m'cherches, Ana Fi Dar."

LIRE AUSSI: