La cuisine palestinienne devenue israélienne? Cette Palestinienne a trouvé un remède à cette "expropriation"

Publication: Mis à jour:
CUISINE
Instragram Joudie Kalla
Imprimer

Des célèbres plats palestiniens comme le "Falafel", le "Msskhen" ou encore la "Maalouba" sont présentés dans certains restaurants du Royaume-Uni comme étant des plats israéliens, de quoi exaspérer la communauté palestinienne, qui fustige l'expropriation d'une composante essentielle de leur identité. Parce que la cuisine n'est pas seulement une affaire de ventre mais aussi d'identité, la Palestinienne Joudie Kalla a décidé de prendre les choses en main.

Afin de contrer cette tendance, Kalla qui est Chef cuisinier a décidé de convier dans son restaurant baptisé "Beity", plus de quarante personnes par mois pour leurs cuisiner des plats palestiniens.

I'm ready ..... #palestineonaplate

Une publication partagée par Joudie Kalla - جودي القلا (@palestineonaplate) le

"Cette cuisine, c'est la dernière chose qui nous reste, alors pas question de nous l'arracher, nous voler l'héritage de nos mères et grands-mères", lance-t-elle en faisant allusion à l'occupation israélienne. Et d'ajouter: "Les Falafels c'est plus qu'un plat, c'est Notre Falafel".

Joudie ne se contente pas de cuisiner, elle fait découvrir les plats typiquement palestiniens et leurs vrais noms.

La jeune femme a aussi publié un livre intitulé "Palestine on a Plate" ("La Palestine dans l'assiette"), sur la diversité de la cuisine de sa terre d'origine. "Il y a eu une énorme poussée de créations culinaires au Moyen-Orient ces dernières années et peu de livres de cuisine qui se concentrent sur la nourriture de la Palestine. Alors que de nombreux pays au Moyen-Orient ont des plats en commun, chacun a sa propre interprétation et son style. Ce livre montrera nos méthodes traditionnelles et notre cuisine de mes grand-mères (...)", c'est ainsi que la Palestinienne explique sa démarche.

livre

À noter que son histoire rappelle celle de la polémique autour du fameux plat tunisien, "Chakchouka", un plat dont Israël s'attribue l'origine, ce qui a donné lieu à de vives contestations, dénonçant la "colonisation" culinaire et soulignant que "l’appropriation culturelle est pour le moins inappropriée".

Close
Cuisine palestinienne de Joudie Kallla
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

LIRE AUSSI:La Chakchouka, nouveau plat tendance (PHOTOS)