Fraîchement élus, six membres du bureau exécutif du COA démissionnent

Publication: Mis à jour:
BERRAF
Archives
Imprimer

A peine installé, le nouveau bureau exécutif du Comité Olympique Algérien (COA) a déjà perdu six membres. Dans un communiqué dressé à la presse les six membres ont démissionné en signe de protestation contre les "conditions dans lesquelles s'est déroulé le scrutin".

Il s'agit des présidents des Fédérations d'haltérophilie, Larbi Abdellaoui, de natation, Mohamed-Hakim Boughadou, de tennis de table, Chérif Derkaoui, de cyclisme, Mabrouk Kerboua, de basket-ball, Ali Slimani et de badminton Messaoud Zoubiri.

Dans le communiqué signé par les six démissionnaires, les concernés affirment "ne pas se reconnaître ni dans la démarche, ni dans la composante de ce bureau" qu'ils considèrent "non-représentatif du mouvement olympique algérien".

"Par conséquent, nous vous prions de bien vouloir enregistrer notre désapprobation ainsi que notre démission", écrivent-ils dans leur lettre adressée au président de la Commission de recours, Mustapha Larfaoui, qui a remplacé Mustapha Berraf.

Ce dernier a été réélu samedi pour un deuxième mandat de suite à la tête du COA avec 80 voix contre 45 au profit de son concurrent Abdelhakim Dib, président de la Fédération algérienne d'athlétisme (FAA) et 11 bulletins nuls.

Le troisième candidat, Sid Ali Lebib s'était retiré de la course quelques instants avant le début des travaux de l'assemblée générale élective qui se sont déroulés dans une ambiance électrique, dénonçant ce qu'il a qualifié ''d'interférences de l'administration centrale des sports".

Contacté par l'APS, le président de la Fédération algérienne de badminton, Messaoud Zoubiri, assure que cette démission est "irrévocable" et qu'elle n'avait rien à voir avec la relation tendue entre le COA et le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS).

"Nous avons jeté l'éponge pour protester contre les conditions dans lesquelles s'est déroulée l'assemblée générale qui n'a pas respecté les étapes nécessaires, notamment en ce qui concerne la méthode de dépouillement. Certaines parties vont même déposer un recours devant le Tribunal arbitral sportif algérien", a-t-il expliqué.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.