Deux jours après l'avoir nommé ministre du Tourisme et de l'Artisanat, Bouteflika limoge Messaoud Benagoun

Publication: Mis à jour:
BENAGOUN
APS
Imprimer

Du jamais vu dans l'Histoire de l'Algérie indépendante. Deux jours après sa nomination à la tête du ministère du tourisme et de l'artisanat, M. Messaoud Benagoun, celui qui était le plus jeune ministre de la République, vient d'être limogé par le Chef de l'Etat.

Dans un communiqué de la présidence de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, a démis ce 28 mai, M. Benagoun de ses fonctions de ministre du Tourisme et de l'Artisanat.

"Conformément aux dispositions de l'article 93 de la Constitution et sur proposition de M. Abdelmadjid Tebboune, Premier ministre, son excellence Monsieur Abdelaziz Bouteflika, Président de la République, a démis ce jour, M. Messaoud Benagoun de ses fonctions de ministre du Tourisme et de l'Artisanat", précise le communiqué.

Selon la télévision privée Ennahar, la nomination de M. Benagoun à la tête du ministère du tourisme avait provoqué une démission collective des cadres de ladite institution.

La même source affirme que les services de sécurité ont informé le chef de l'Etat sur "le dossier noir" de la jeune recrue du gouvernement. Ennahar, ajoute que le ministre démis avait déjà été condamné par la justice dont une condamnation à six ans de prison.
De même source, on affirme que le ministre avait falsifié sa licence obtenue au bout de huit ans passées à la faculté.

Selon Ennahar, le président du MPA, Amara Benyounes qui a recommandé M Benagoun comme une "des compétences nationales a floué la confiance des institutions de l'Etat".

Messaoud Benagoun, avait pris, vendredi 26 mai à Alger, ses nouvelles fonctions en remplacement de Abdelwahab Nouri.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.