91,7% des Tunisiens soutiennent l'initiative de Youssef Chahed d'arrêter les barons de la corruption selon Sigma Conseil

Publication: Mis à jour:
YOUSSEF CHAHED
FETHI BELAID/AFP/Getty Images
Imprimer

91,7% des Tunisiens soutiennent l'initiative du chef du gouvernement d'arrêter les barons de la corruption selon le baromètre politique de juin 2017 publié par l'institut de sondage Sigma conseil en collaboration avec le journal Le Maghreb.

En effet cela Sigma Conseil, 82,1% des sondés soutiennent très fortement cette initiative alors qu'ils sont 4,4% à ne pas la soutenir du tout.

38,4% des sondés pensent que cette campagne n'est "pas honnête et vise à faire taire l'opinion publique" alors que 52,8% le contraire.

Chez les sympathisants d'Ennahdha, c'est l'expectative. En effet, ils sont 45,2% des sondés à penser que cette campagne vise à faire taire l'opinion publique. Ils sont également 45,2% à penser le contraire.

Du côté des sympathisants de Nidaa Tounes, ils sont près de 60% à penser qu'il s'agit réellement d'une campagne honnête contre la corruption.

Autre enseignement de ce sondage, entre le 24 et le 25 mai, la côte de popularité du chef du gouvernement est montée en flèche.

En effet selon le sondage publié, Youssef Chahed avait 61,6% des sondées satisfaits de son travail le 24 mai. Ce degré de satisfaction arrive à 76% le 25 mai. Cela fait suite aux vagues d'arrestations d'hommes d'affaires soupçonnés de corruption dont notamment Chafik Jarraya et Yassine Channoufi.

Un élan d'optimisme?

Si de façon générale, 69% des Tunisiens interrogés pensent que la Tunisie prend le mauvais chemin, les récentes arrestations peuvent donner de l'allant.

En effet, selon Sigma Conseil, entre le 24 et le 25 mai, à la question "De façon générale, notre pays est-il sur la bonne voie ou la mauvaise voie?", la part de réponses positives a augmenté.

Ainsi, ils étaient 24,1% à penser que la Tunisie était sur la bonne voie le 24 mai. Ils sont 37,6% le 25 mai. Soit une hausse de plus de 13 points.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.