Ramadan 2017 sera marqué par l'abondance de l'offre promet le ministre du Commerce

Publication: Mis à jour:
Imprimer

Le ministre de l’Industrie et du commerce, Zied Ladhari, a indiqué, que le mois de Ramadan 2017, sera marqué par l’abondance de l’offre, la baisse des prix de nombreux produits et le lancement de points de vente du producteur au consommateur, dans les différentes régions du pays, en l’occurrence, le marché central de Tunis, le marché municipal de Manouba, Mornaguia, El Batan, Monastir…

Tenant vendredi à la Kasbah, une conférence de presse, le ministre a fait savoir que son département a lancé une campagne de contrôle nationale au niveau des circuits de distribution dans l’ensemble des régions, afin de faire face aux fraudeurs. 164 équipes ont été mobilisées pour le contrôle des marchés de gros, des marchés municipaux, des commerces …

Il a fait état, également, de l’approvisionnement régulier du marché, en pomme de terre et tomate, dont la production de chacune est estimée à environ 86 mille tonnes, en piment (24 mille tonnes), et en légumes à feuilles (75 mille tonnes), ainsi qu’en fruits (abricot, pêche, melon…).

Le ministre a noté, aussi, la baisse des prix des légumes, notamment la tomate, le concombre, le piment, le persil, ainsi que des fruits (pêche, abricot, pomme, fraise), à l’exception des dattes, des bananes et des melons, dont les prix demeurent toujours en hausse.

“Une quantité d’environ 35 mille tonnes de dattes a été introduite sur le marché, à dessein de réduire les prix, et ce, en coordination avec le groupement interprofessionnel de fruits (GIFruits) “, a souligné Ladhari, précisant que cette quantité sera commercialisée, dans les points de vente relevant du GIFruits et de l’enseigne commerciale Aziza, à 4 dinars le kilo.

En ce qui concerne, les viandes rouge et blanche, il a signalé que le stock de viande de poulet est estimé à 1745 tonnes et celui de viande de dinde à 1455 tonnes, outre le stockage de 208 millions œufs.

Dans ce cadre, il a indiqué que les prix des poulets prêts à la cuisson ont régressé de 7%, alors que ceux de l’escalope ont baissé de 11%, contre une stabilité au niveau des prix des œufs.

S’agissant des huiles alimentaires subventionnées, le ministre a fait état de l’approvisionnement mensuel du marché de plus de 14 mille tonnes, outre la réservation d’une quantité supplémentaire de 1400 tonnes à l’occasion du mois de Ramadan.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.