Lutte contre la corruption: Plusieurs députés demandent la levée de leur immunité parlementaire

Publication: Mis à jour:
TUNISIA ASSEMBLY
ASSOCIATED PRESS
Imprimer

Plusieurs députés ont affirmé leur prédisposition à lever leur immunité parlementaire en soutien au chef du gouvernement Youssef Chahed dans son combat contre la corruption.

Ainsi plusieurs députés du bloc parlementaire "Al Horra" ont affirmé sur les réseaux sociaux dans des lettres ouvertes au président de l'Assemblée des représentants du peuple vouloir lever leur immunité parlementaire concernant les affaires de corruption.

Intervenant sur la radio Shems Fm, Souheil Alouini explique la position du bloc "Al Horra": "Il y a des rumeurs qui disent qu'il y a des députés qui sont impliqués dans ces affaires de corruption. C'est pour ça que nous députés du bloc 'Al Horra' avons décidé de lever notre immunité parlementaire dans le cadre de la lutte contre la corruption" indiquant qu'une lettre a été envoyée dans ce sens au président de l'ARP.

"Pour le moment 17 députés ont fait cette demande, certains sont à l'étranger et le feront dès qu'ils reviendront" a-t-il ajouté.

Intervenant également sur la même radio, le député indépendant Walid Jalled reprend les mêmes arguments que les autres députés ajoutant être "persuadé que la Tunisie gagnera sa guerre contre la corruption comme elle l'a fait contre le terrorisme".

Cette mesure prise par les députés, "n'est pas populiste comme l'ont qualifié certains" a-t-il ajouté "le populisme c'est quand tu dis que tu vas faire quelque chose mais que tu ne le fais, or ce n'est pas le cas ici" appelant tous "les hommes politiques, députés ou non" à laisser tomber toute immunité et à adopter "dans la semaine" le projet de loi relatif à la transparence des acteurs de la vie politique.

Cependant comme le note, le chargé de la presse et de l'information de l'Assemblée des représentants du peuple Hassen Fathalli, jusqu'à 10 heures vendredi matin, aucune demande de levée parlementaire n'a été déposée au bureau de l'Assemblée des représentants du peuple.

À noter qu'une rencontre est prévue vendredi entre le président de l'Assemblée des représentant du peuple et le ministre de l'Intérieur.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.