La phrase à dire pour changer le cours de toutes vos disputes de couple

Publication: Mis à jour:
COUPLE ARGUE
Mixmike via Getty Images
Imprimer

VIE DE COUPLE - À moins de vivre à Disneyland toute l'année, les couples qui durent endurent de terribles disputes. De celles qui heurtent, qui meurtrissent, parce qu'elles vont trop loin.

Mais il existe quelques mots à dire pour atténuer ces désaccords, avant que vous ne disiez quelque chose que vous regretteriez. Hal Runkel est un thérapeute américain spécialisé dans les problématiques liées au mariage et à la famille. Il a donné sa méthode à Business Insider.

Les mots magiques

Il suffirait de prononcer le mot "ouh la", ou bien "stop", ou bien la phrase "tu vas trop loin". En anglais, il s'agit du terme "ouch", qui exprime le fait d'avoir été blessé par une pique trop forte.

Selon cet expert, nous utilisons souvent des informations personnelles sur l'autre dans les fâcheries de couple. Notre réflexe est de répondre par une phrase encore plus violente, la situation s'envenimant alors à coup sûr.

De la confiance

"Personne ne peut vous blesser autant que celui dont vous êtes le plus proche", explique le thérapeute à BI. Imaginons que vous cherchiez à perdre du poids depuis des années et que cela vous culpabilise énormément de ne pas réussir à en perdre. Vous avez confié cette difficulté à votre partenaire. Imaginons encore qu'il l'utilise dans une dispute: "Évidemment que t'as pas pu prendre cinq minutes pour sortir les poubelles, t'étais trop occupé(e) à t'empiffrer".

À ce moment précis, vous n'avez qu'une envie: lui répondre quelque chose de plus tranchant encore. C'est là où le mot magique doit intervenir. Il peut modifier le cours de la dispute. Il permet aussi de développer ce que l'on ressent sur le moment.

"Ouh la. Stop. C'est blessant. Je ne sais pas si tu voulais vraiment me faire du mal en disant ça, mais c'est ce que tu as fait." Ce à quoi votre partenaire pourrait répondre "mais toi aussi tu m'as dit des choses terribles". La meilleure des réponses serait alors: "tu as raison, je l'ai fait et j'en suis désolé(e)".

Pfuitt. Plus de dispute. Ou plutôt, plus de mots qu'on ne voulait pas dire. Les esprits s'apaisent. On peut recentrer la querelle sur le fond du problème.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.