Internet: un audit pour mieux protéger les données privées des internautes au Maroc

Publication: Mis à jour:
INTERNET PRIVACY
Getty Images/iStockphoto
Imprimer

AUDIT - La Commission nationale de contrôle de la protection des données à caractère personnel (CNDP) nourrit une ambition: mieux protéger les données privées sur Internet au Maroc. Et pour cause, dans une déclaration au HuffPost Maroc, son secrétaire général, Aniss Lahoussine, reconnait que la CNDP "n’est pas satisfaite, aujourd’hui, du degré de respect de la vie privée et des données personnelles par les sites web et/ou applications mobiles au Maroc. Et cela se traduit, notamment, par le manque de notifications liées à ce sujet". Toutefois, dans son constat, la CNDP souligne un point positif. "Nous avons constaté une amélioration auprès des grandes structures qui oeuvrent dans les secteurs importants, dont les banques et les administrations", précise le secrétaire général de la CNDP.

Des résultats attendus en septembre

Pour servir son ambition, la Commission se prêtera à un exercice d’audit international dont les résultats ne seront connus qu’au mois de septembre prochain. Ils dévoileront les meilleures pratiques à mettre en place par les éditeurs de sites web en vue de permettre aux internautes d’avoir plus de contrôle sur leurs données personnelles. "Ces résultats permettront d’identifier les atteintes éventuelles à la vie privée des internautes qui seront communiquées aux organismes responsables des sites web contrôlés", indique Aniss Lahoussine. Et de préciser que cette opération fera la lumière sur "les ajustements nécessaires à mettre en place".

L’audit fait partie d'actions de coopération auxquelles la CNDP a pris part, dans le cadre une campagne d’envergure internationale connue sous l’appellation "Internet Sweep Day". Organisée par le groupe GPEN, du 22 au 26 mai, cette campagne réunit, chaque année, une trentaine d’autorités de protection de données personnelles. Cette année, elle s’est focalisée sur les outils mis en place par les éditeurs de sites web afin de permettre aux internautes de garder le contrôle sur leurs données personnelles, plus particulièrement dans certains secteurs, dont l’éducation, la santé, la vente en ligne, ou encore les voyage, les jeux et les réseaux sociaux.

Le Maroc, seul pays africain à participer

À cette opération d’audit, le Maroc est le seul pays arabe et musulman et africain à y participer. La CNDP a confié, le 23 mai, à 12 de ses contrôleurs assermentés, la mission de mener cet audit auprès de 30 sites web exploités par des entreprises marocaines. "Nous avons sélectionné des entreprises dont le modèle d’affaire repose sur l’utilisation des données personnelles et dont le traitement peut avoir un impact sur la vie privée des Internautes", explique le secrétaire général de la CNDP.

Une grille d'analyse standardisée, adoptée en tant que référence pour cet audit, permettra de vérifier plusieurs éléments. Ces derniers portent, entre autres, sur les modalités de suppression des données personnelles permettant de prévaloir le droit d’opposition et sur le respect du droit d’accès aux données personnelles des internautes.

LIRE AUSSI: