Pas de liens entre le report de l'examen du projet de loi sur la réconciliation et les dernières arrestations selon le député Taieb Madani

Publication: Mis à jour:
Imprimer

La commission parlementaire de la législation générale a reporté, jeudi, l’examen du projet de loi sur la réconciliation économique et financière en raison de l’absence de son président qui se trouve, actuellement, à Tataouine.

Dans une déclaration à l’agence TAP, le président de la commission, Taieb Madani a souligné que ce report n’a aucun lien avec la série d’arrestations qui a visé, récemment, plusieurs personnes, parmi lesquelles, figurent des personnalités du monde des affaires.

Selon Madani, le coup de filet anticorruption n’aura aucun impact sur l’examen du projet de loi sur la réconciliation économique dans la mesure où ce projet ne concerne pas les hommes d’affaires "corrompus" et les crimes liés au volet financier, notamment la corruption et le détournement de fonds publics.

Des groupes parlementaires ont présenté des propositions d'amendement du projet de loi sur la réconciliation économique et financière, a indiqué Madani ajoutant que la commission est ouverte à toutes les suggestions qui seront présentées par les blocs parlementaires. Le but étant de parvenir à un consensus autour de ce projet de loi.

Mardi, l'Assemblée des représentants du peuple a indiqué le report de l'examen du projet de loi de réconciliation économique sans en préciser la date. Plusieurs organisations de la société civile à l'instar d'Al Bawsala se sont étonnées de report, coïncidant avec l'arrestation de plusieurs hommes d'affaires soupçonnés de corruption.

Retrouvez les articles du HuffPost Tunisie sur notre page Facebook.