Le nouveau "Pirates des Caraïbes" révèle enfin l'origine du nom de Jack Sparrow

Publication: Mis à jour:
Imprimer

CINÉMA - De Jack Sparrow, on ne sait que peu de choses: il aime la mer, est capitaine du Black Pearl (quand celui-ci n'est pas mis en bouteille), coureur de jupons, et grand amateur de rhum. Mais le cinquième volet "Pirates des Caraïbes: la vengeance de Salazar" en révèle un peu plus sur l'histoire personnelle de "Jackie" toujours incarné par Johnny Depp.

Dans "Pirates des Caraïbes: jusqu'au bout du monde", les spectateurs ont fait la rencontre du père de Jack, présenté comme le capitaine Teague, gardien du Code des Pirates. Mis à part cette parenté, l'histoire de Jack Sparrow reste mystérieuse, tout comme l'origine de son nom de famille qui signifie "moineau" en français. Un nom, ou plutôt un surnom, qu'il ne doit d'ailleurs pas à son père mais... au capitaine Armando Salazar, campé par Javier Bardem, et grand méchant du cinquième épisode de la saga de Disney.

ATTENTION SPOILER

via GIPHY

L'article raconte une partie de l'intrigue de "Pirates des Caraïbes: la vengeance de Salazar"

Vous êtes vraiment sûr de vouloir savoir?

Alors, c'est parti.

Le titre français est limpide: le nouveau méchant de l'histoire, Armando Salazar, veut se venger. De qui? De Jack Sparrow, bien évidemment. Pourquoi? Parce que le jeune Jack, à l'époque simple moussaillon, est entré dans la légende en mettant un terme à la carrière du redoutable capitaine espagnol, comme celui-ci le raconte.

C'est en effet grâce à un flashback de Armando Salazar (que vous pouvez découvrir dans la bande-annonce ci-dessous) que l'on retrouve un Jack rajeuni de 20 ans, matelot sur un navire de pirates. La profession connait d'ailleurs des heures bien sombres, décimée par le capitaine de la Marine espagnole qui a juré de venger la mort de son père et de son grand-père en éradiquant les pirates des océans.

Une mission plutôt réussie... jusqu'à ce que Jack s'en mêle. En plein océan Atlantique, Armando Salazar contemple les vestiges des dernières embarcations pirates, dont il vient d'exterminer les survivants. Un seul navire flotte encore. A son bord, le jeune Jack qui, aidé par un certain compas bien connu des fans de la saga, parvient à sauver in extremis l'équipage. Fidèle à lui-même, il s'arrange pour conduire l'embarcation de Salazar dans le Triangle du Diable, un passage maudit où les navires et leurs occupants sont destinés à disparaître.

Une première prouesse qui vaudra au jeune Jack son premier titre du capitaine, son fameux tricorne, et également la loyauté (presque) sans faille de Gibbs.

Fin de l'histoire (en fait, pas vraiment), et donc, quid du Sparrow? Jack étant Jack, il ne peut s'empêcher de narguer une dernière fois le capitaine Salazar qu'il croit condamné à mort, fièrement accroché au mât de son bateau. Une attitude provocante qui inspirera à Salazar le surnom -péjoratif- de "moineau", "the sparrow". La suite est connue.

LIRE AUSSI: Javier Bardem est répugnant dans la bande-annonce de "Pirates des Caraïbes 5, La vengeance de Salazar"