La finale nationale de "Ma thèse en 180 secondes" demain à Rabat

Publication: Mis à jour:
CHAIMAE SAMTAL MA THESE 180 SECONDES RABAT
En septembre 2016, la Marocaine Chaimae Samtal avait remporté le prix du public lors de la finale internationale de "Ma thèse en 180 secondes" | MT180.ma
Imprimer

CONCOURS - Dernière ligne droite pour les 22 candidats sélectionnés pour passer la finale nationale de la 4e édition du concours "Ma thèse en 180 secondes".

Jeudi 25 mai à Rabat, les doctorants issus de douze universités publiques marocaines auront chacun trois minutes pour convaincre un jury d'experts de leur capacité à bien communiquer les sciences.

Les candidats proviennent de Tétouan, Kénitra, Settat, El Jadida, Fès, Agadir, Beni Mellal, Casablanca, Marrakech, Oujda, Rabat et Meknès et étudient dans des domaines aussi divers que le management, la génétique, les mathématiques, les sciences économiques, la chimie ou la biotechnologie.

La finale se tiendra au Centre national pour la recherche scientifique et technique (CNRST), co-organisateur de l'événement avec l'université Mohammed V de Rabat (UM5R).

Le jury attribuera trois prix par ordre de mérite, et un prix du public récompensera le candidat ou la candidate qui aura eu la faveur de l’assistance suite à un vote, indique l'université Mohammed V dans un communiqué.

Seuls les deux premiers lauréats pourront participer à la finale internationale qui se tiendra le 29 septembre prochain à Liège, en Belgique.

Parmi les 22 thèses défendues, une porte sur "les éco-matériaux composites pour le recyclage des eaux usées de l'industrie du textile", une autre sur "la crédibilité du film documentaire et l'influence sur le spectateur", et une autre sur "la communication marketing et performances des entreprises marocaines dans leurs relations sud-sud".

"Ma thèse en 180 secondes" est un concours de communication scientifique destiné aux doctorants francophones de toutes disciplines, qui présentent leur travail de thèse en 3 minutes devant un auditoire profane et diversifié, rappelle l'université.

L'année dernière, 20 finalistes issus de la Belgique, du Bénin, du Cameroun, de l'Indonésie, de France, du Maroc, du Québec, du Sénégal, de Suisse et de la Tunisie avaient concouru.

C'est Rabat qui avait accueilli la finale au théâtre Mohammed V en septembre dernier. Le jury, composé de chercheurs venant de plusieurs pays, les notait selon trois critères: leur talent d'orateur, la capacité de vulgarisation et la structure de leur exposé.

S'il n'était pas arrivé sur le podium, le Maroc n'était cependant pas revenu bredouille. La Marocaine Chaimae Samtal avait remporté le prix du public avec sa thèse intitulée "Cancer de la prostate dans la population marocaine: Identification moléculaire, profils de risque et thérapie ciblée". Elle était repartie avec un chèque de 1.000 euros (environ 11.000 dirhams).

LIRE AUSSI: Rabat: La finale internationale de "Ma thèse en 180 secondes" en vidéo