Début des épreuves de l'examen de fin de cycle primaire à travers le territoire national

Publication: Mis à jour:
EXAM SCHOOL
Hero Images via Getty Images
Imprimer

Les épreuves de l'examen de fin de cycle primaire session 2017 ont débuté mercredi matin à travers tout le territoire national avec la participation de plus de 760 000 élèves répartis sur plus de 13.000 centres d'examen.

Le coup d`envoi des épreuves a été donné à partir de la wilaya de Béchar par la ministre de l`Education nationale, Nouria Benghebrit qui se rendra, par la suite, dans la wilaya de Tindouf pour donner le coup d'envoi de l'épreuve de l'après-midi.

Au total, 760 652 élèves, dont 47,93 % de filles sont concernés par cet examen qui enregistre cette année une hausse de 55 192 candidats par rapport à la session précédente, selon le ministère de l'Education nationale.

Les candidats, répartis sur 13 688 centres d'examen et encadrés par 160 880 enseignants seront examinés sur trois matières à savoir la langue arabe et les mathématiques durant la matinée et la langue française pour l'après-midi.

Mme Benghebrit avait affirmé récemment que les candidats passeront cet examen qui leur permettra d'accéder au cycle moyen, au sein de leurs établissements et ce pour la deuxième fois consécutive. Selon elle, cette option a été adoptée pour ne pas déstabiliser et perturber l'élève, affirmant que les enseignants devant assurer l'encadrement se déplaceront dans les centres d'examen autres que ceux où ils enseignent. Les résultats de l'examen de fin de cycle primaire seront annoncés le 9 juin.

Le Commandement de la Gendarmerie nationale a mis en place un plan de sécurité spécial pour les examens de fin d'année (les trois cycles confondus) en assurant tous les moyens humains et matériels pour le bon déroulement des épreuves à travers les 48 wilayas.

Les centres d'impression des sujets des épreuves des examens des trois cycles seront ainsi sécurisés et les brigades de la sécurité routière de la Gendarmerie nationale renforcées au niveau des différentes routes nationales, communales et de wilaya notamment celles débouchant sur les zones urbaines et ce avant et pendant le déroulement des examens. La Direction générale de la Sûreté nationale mobilisera 38 697 agents d'intervention et 1914 ambulances ainsi que 1092 voitures de la protection civile dans le cadre d'un dispositif sécuritaire spécial.

Un dispositif de sécurité à l'occasion des examens de fin d'année scolaire (DGSN)

ALGER- La Direction générale de la sureté nationale (DGSN) a mis en place dispositif de sécurité à l'occasion des examens de fin d'année scolaire 2016/2017, tous paliers confondus, et dont la mise en exécution sera confiée à des brigades de police sureté des 48 wilayas, indique mardi un communiqué de la DGSN.

Selon le communiqué, le dispositif de sécurité repose sur "la mobilisation des services de la police pour sécuriser les centres d'examen pour les trois paliers (primaire, moyen et secondaire) dans les régions urbaines à travers l'ensemble du territoire national".

Le plan, précise la même source, comporte entre autres des "mesures sécuritaires pragmatiques visant à garantir la fluidité routière et faciliter le trafic au niveau des grands axes menant vers les centres d'examen, outre les équipes de sécurité spécialisées chargées de l'escorte et la sécurisation er les sujets et les copies vers les centres de correction".

A cette occasion, la Direction générale de la sureté nationale a mobilisé "tous les moyens humains et matériels pour assurer le succès de cette opération par le déploiement d'équipes de sureté mobiles et piétonnes au niveau des points connaissant un trafic routier intense notamment lors des heures de pointe du matin, souligne le communiqué.

D'autre part, la DGSN appelle les usagers des routes et, tout particulièrement les conducteurs de véhicules et les parents d'élèves qui accompagnent leurs enfants aux centres d'examen à "éviter le stationnement anarchique devant les centres en vue de permettre aux candidats de se rendre aisément vers les centres d'examen", rappelant aux citoyens l'existence du numéro vert 1548 et le 17 pour le signalement de tout imprévu ou prêter aide durant ces 24h.