Élève de cinquième dans une école publique, Amine Borhane Ali Tatar un des lauréats de la grande Dictée à Montréal

Publication: Mis à jour:
AMINE BORHANE
Facebook/Moncef Ali Tatar
Imprimer

Il s'appelle Amine Borhane Ali Tatar. Il est algérien et habite Annaba. Élève de cinquième année primaire de l’école publique Bezri Salah de Annaba, il a réussi à se classer deuxième à la 26e grande finale de La Dictée Paul Gérin-Lajoie (PGL) à Montréal au Canada.

amine borhane

Amine Borhane Tatar, qui s'est envolé de suite pour pouvoir passer son examen de cinquième aujourd'hui, a porté haut le nom de son pays dans une compétition où les concurrents ne faisaient, pourtant pas, pas défaut.

amine à montréal

79 écoliers de 5e et 6e année provenant du Canada, des États-Unis, du Sénégal, de l’Algérie et du Maroc se sont efforcés de faire le moins de fautes possible afin de remporter l’une des trois bourses d’études.

La compétition de dictée à laquelle avait participé Amine avait pour thème "Le monde dans mon assiette". Amine Borhane Ali Tatar concourait dans la catégorie français langue seconde. Il a été sélectionné après avoir remporté la première place en Algérie lors des épreuves éliminatoires organisées par l’école Al Awael de Annaba.

amine borhane

Parmi les participants a cette dictée le 21 mai au collège de Maisonneuve de Montréal, on comptait 66 finalistes dans la catégorie francophone et 13 dans la catégorie français langue seconde.

La présidence du jury de correction a été assurée par Marie-Pierre Nogarède, directrice des Programmes internationaux à la Fondation canadienne Paul Gérin-Lajoie.

Retrouvez les articles de HuffPost Algérie sur notre page Facebook.

Pour suivre les dernières actualités en direct, cliquez ici.