Ghizlane Aakar devient la deuxième Marocaine à atteindre le sommet de l'Everest

Publication: Mis à jour:
18664400_1924739651144617_4221799500009006483_N
Facebook/Ghizlane Aakar : A Moroccan climbing the
Imprimer

EVEREST - La quatrième tentative fut la bonne. Ghizlane Aakar est devenue hier soir la deuxième Marocaine et nord-africaine à atteindre le sommet de l'Everest. Un exploit accompli quelques heures après celui de sa compatriote Bouchra Baibanou, devenue dimanche 21 mai la première Marocaine à avoir atteint le plus haut sommet du monde.

Ghizlane Aakar est finalement arrivée au sommet du toit du monde le 22 mai à 3h45 du matin. Un exploit que cette dernière a annoncé sur Facebook:

Elle a également tenu un journal pendant son ascension détaillant les différentes étapes de son périple.

Un parcours semé d'embûches

Il faut dire que Ghizlane Aakar a multiplié les mésaventures avant d'atteindre enfin son objectif. En 2014, elle s'était lancée dans l'aventure mais avait dû renoncer à mi-chemin après s'être cassée la jambe.

Un an plus tard, elle tente à nouveau l'ascension. Manque de chance, le Népal vit l'un des tremblements de terre les plus meurtriers de son histoire, alors qu'elle se trouve en pleine montagne. Elle sort finalement indemne de ce séisme qui a fait plus de 8.000 morts, mais doit renoncer à poursuivre son chemin.

"J'avais imaginé beaucoup de fins à cette expédition (me casser à nouveau la cheville, une défaillance physique, etc.) mais absolument pas ça. Mais je peux vous dire une chose, c'est que je ne renoncerai pas à mon rêve de conquérir cette montagne un jour", confiait-elle alors au HuffPost Maroc.

Promesse tenue. En 2016, elle y retourne, mais manque de perdre un oeil à cause de la pression de l'altitude qui fait éclater des vaisseaux sanguins dans ses yeux. Cette quatrième tentative fut finalement la bonne pour Ghizlane Aakar. Un bel exemple de persévérance.

LIRE AUSSI: