Attentat de Manchester: Daesh revendique l'attaque, arrestation d'un homme de 23 ans

Publication: Mis à jour:
MANCHESTER
Two women wrapped in thermal blankets stand near the Manchester Arena, where U.S. singer Ariana Grande had been performing, in Manchester, northern England, Britain, May 23, 2017. REUTERS/Andrew Yates | Andrew Yates / Reuters
Imprimer

MANCHESTER - La police britannique a annoncé mardi l’arrestation d’un homme de 23 ans dans le cadre de l’enquête sur l’attaque suicide perpétrée à la sortie d'un concert à Manchester, nord-ouest de l'Angleterre. Au moins 22 personnes, dont des enfants, ont été tuées lorsqu'un homme a déclenché un engin explosif visant à causer un "maximum de victimes", selon les autorités britanniques.

L'attentat a été revendiqué par l'organisation terroriste "Etat Islamique".

Parmi le public se trouvait de nombreux enfants et adolescents

La puissante explosion, qui a également fait 59 blessées, a eu lieu dans le foyer de la Manchester Arena à la fin du concert de la pop-star américaine Ariana Grande. Parmi le public se trouvait de nombreux enfants et adolescents. Selon le site Buzzfeed, la première victime identifiée de l'attaque, Georgina Callander, avait 18 ans.

"Nous savons qu'un terroriste isolé a fait détoner un engin explosif à l'une des sorties de la salle, choisissant délibérément l'endroit et l'heure pour causer un maximum de victimes, dont de nombreux enfants et jeunes", a déclaré la Première ministre britannique Theresa May.

"La police et les services de renseignement pensent connaître l'identité mais ne peuvent confirmer son nom à ce stade", a-t-elle précisé, en exprimant sa solidarité avec les familles des victimes.

L'explosion a provoqué des scènes de panique dans la salle de concert, mais aussi à l'extérieur, où des parents attendaient la sortie de leurs enfants.

Selon Ian Hopkins, commissaire de police de Manchester, le Kamikaze est mort dans l'attaque. "Il portait un engin explosif improvisé qu'il a détoné pour causer cette atrocité", a-t-il dit.

"Nous pensons à ce stade que l'attaque a été menée par un homme. La priorité sera d'établir s'il a agi seul ou s'il a reçu l'appui d'un réseau", a-t-il ajouté, sans donner d'autre détail sur l'identité de l'assaillant.

La ministre britannique de l'Intérieur Amber Rudd a dénoncé une "attaque barbare visant délibérément parmi les plus vulnérables de notre société: des jeunes et des enfants sortis pour aller voir un concert".

C'est l'attentat le plus meurtrier à avoir frappé le Royaume-Uni depuis la série d'attaques suicide ayant fait 56 morts, dont les quatre kamikazes, et 700 blessés dans les transports londoniens en juillet 2005.

La campagne en vue des élections législatives du 8 juin a été suspendue jusqu'à nouvel ordre.

LIRE AUSSI: